AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




Partagez | 
 

 Les spiches.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:11

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Re: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:12



Bloodstream... Sadistic Madness Match... J'ai l'impression que ces mots ont été inventés pour moi. Enfin, pour moi et pour lui, évidemment. Lui, cette personne dont peu de personnes connaissent le nom, les gens le désignent sous le nom de "ça". Ce n'est vraiment pas très délicat ! Lui aussi peut avoir des sentiments, ils le blessent en l'appelant par ce nom... Je ne peux tolérer ça ! C'est un comportement beaucoup trop... Inhumain. Je suis justement en face de sa plaque d'égout favorite, et l'appelle, histoire d'avoir une petite discussion avec lui.

CHARLOTTE | Pennywise ? Es-tu là ? ... Allez montres-toi, c'est Charlotte.

Un cri strident se fit entendre, qui me fit un peu sursauter, je dois l'avouer. Cela fait des années que je ne l'ai pas vu, j'avais complètement oublié cette étape. Il se montre dans la bouche d'égout, un peu méfiant, mais rassuré quand il voit mon message.



PENNYWISE | Charlotte ? C'est vraiment toi ? Oooooh, comme tu as changé. J'ai tellement de trucs à te raconter ! Comme cette fois ou j'ai mangé cette petite fille qui te ressemblait comme deux gouttes d'eau, elle avait tellement bon goût que j'ai même cru pendant un instant que c'était toi !

CHARLOTTE | C'était ma sœur, Penny. C'est pour ça que j'ai arrêté de te rendre visite pendant un long moment, tu te souviens ? Tu as mangé ma sœur. Enfin, je ne suis pas venue ici pour ça, si je devais bouder chaque personne qui a tué un membre de ma famille, je ne parlerai à personne, entre les chasse aux sorcières du moyen-âge, les mutineries quand nous étions au pouvoir... On peut dire que j'en ai vu, des proches mourir. Je suis venue ici parce que j'ai un match, tu sais, dans une fédération de catch... Un match ou je dois faire saigner mon adversaire et ensuite faire le tombé. Alors je te demande si tu n'aurais pas une sorte de charme qui fasse en sorte que le sang vienne plus vite ? Et surtout, je sais que tu aimes quand je te rapporte le sang de mes victimes, alors tu m'aides, et je te rapporte une fiole pleine de sang, marché conclu ?

PENNYWISE | Oh, Charlotte... Tu as seulement changé physiquement. Ça doit faire 200 ans qu'on ne s'est pas vus, et tu rêves toujours de catch. En tout cas, pour ta proposition... C'est très vague. Je peux faire saigner quelqu'un instantanément, que son corps explose sous la seule pression de l'hémoglobine... Mais tu me demandes de faire saigner ton adversaire plus vite ? Je dois pouvoir faire ça, enfin je pense. Ça fait longtemps que je n'ai pas touché à la magie de ta famille tu sais, je l'avais presque oubliée. Une magie antique qui renferme tant de pouvoirs... Ça s'use avec précaution. Comment les stupides humains l'appellent, déjà ? La magie "vouda" ? Quel nom stupide ! Cela fait longtemps que je n'ai pas mangé d'humain d'ailleurs, maintenant que tu es de retour, tu pourrais me ramener quelques... Enfants ? Comme je les aime, entre 5 et 10 ans, c'est les meilleurs.

CHARLOTTE | Penny... Ne va pas trop vite, d'abord le charme, ensuite les offrandes. Et puis ils appellent ça "la magie vaudou", pas "vouda". Je suis persuadée que tu pourra me trouver quelque chose, tu as des centaines de livres dédiés à ma famille, et tu t'y connais beaucoup plus que moi... Peut-être qu'il y a une poupée adaptée ? Ce serait plus pratique que de lire un livre en plein match, je te l'avoue. Bon, je vais faire comme chez moi, parce qu'après tout, c'est chez moi, t'es toujours en location auprès de nous, maintenant que j'y pense.

Je lui souris puis me faufile dans la bouche d'égout pour y découvrir... Exactement la même chose qu'il y a 200 ans, je vois que Penny n'aime pas changer. Une sorte de salle de bain ou se déversent les eaux des égouts. L'odeur y serait insoutenable pour un humain, mais c'est assez supportable, voir même agréable pour moi. Penny s'allonge et me regarde, comme il en avait l'habitude.



PENNYWISE | Tu n'as pas perdu ta confiance en toi, ma petite Charlotte. Ce n'est pas pour rien que vous avez régné sur l'autre monde pendant des milliers d'années, vous avez un pouvoir quasi-illimité doublé d'une confiance en soi à toute épreuve. Les nouveaux dirigeants sont affreux, d'ailleurs. Toi seule pourrait renverser le gouvernement et être de nouveau à la tête de l'autre monde, tu sais ? Enfin, il semblerait que tu ai choisi ta voie, je ne peux t'en vouloir. D'ailleurs, tu dois être sacrément avantagée, par rapport à tous ces simples humains, non ?

CHARLOTTE | J'ai seulement eu un match, que j'ai remporté. Mais ce match m'a propulsé vers un match de championnat, donc je ne suis pas à plaindre, oui. Mais je doute qu'ils soient tous humains, il y a quelques personnes que je n'arrive pas à identifier dans cette fédération, d'ailleurs, si tu pouvais me faire quelques recherches, ce serait parfait. Les noms sont : Kayro, Stardust et Bray Wyatt. Ces personnes m'intriguent, tu sais. J'ai tout de suite senti une aura étrange en eux, une aura que j'ai seulement ressenti dans l'autre monde. Ça ne peut être une coïncidence, c'étaient les mêmes. Mais, même si je suis naturellement supérieure aux humains, j'essaye de ne pas trop user de mes pouvoirs. Ce serait... Déloyal. J'essaye de me mettre à leur niveau, même si c'est franchement difficile de se limiter autant. Lors du prochain pay-per-view, je remporterai la ceinture, et je régnerai sur la division féminine en tant que reine. Ils s'inclineront tous, et la suprématie de ma famille s'affirmera de nouveau, bien que nous n'ayons plus besoin de ça. Mais, tu vois, j'ai ce besoin, très sûrement transmissible de père en fille, de dominer. Tu te rappelles de la princesse infernale que j'étais quand nous régnions sur l'autre monde ? J'ai tout de suite aimé ce sentiment de toute-puissance, de domination extrême. J'avais tous les droits, sur tout le monde. Et j'avais ce chasseur de sorcières dans ma chambre, je m'amusais à tester toutes sortes de tortures diverses sur lui, c'était le bon vieux temps. J'ai besoin de connaitre de nouveau ce sentiment, c'est pourquoi je battrai encore une fois cette Sweet Diamond, pour le titre cette fois. Puis, franchement, la stipulation de ce match est spécialement faite pour moi, non ? "Sadistic Madness Match"... J'ai l'impression d'entendre le résumé de ma vie ! Qu'est ce que cette Sweet pourra bien faire contre moi, sérieusement. Elle se fait malmener par son propre frère, si même sa famille ne la respecte pas, je ne vois pas qui le ferai. D'ailleurs, elle est devenue la petite protégée de celui dont je t'ai parlé précédemment, Kayro. Je l'ai rapidement aperçu à une stupide fête organisée par un des lutteurs, lui a un certain potentiel. C'est normal, il ne fait surement pas partie de ce monde. Comme moi, il est naturellement avantagé. Si cette Sweet croit avoir la moindre chance, franchement, c'est qu'elle est bien plus naïve que ce à quoi je pensais. "On ne mélange pas les torchons et les serviettes", c'est une expression de son monde, qui convient parfaitement à la situation. Il y a très peu de femmes dans ma division, il y a bien un moment ou je devrais affronter des hommes. Ça ne me fait absolument pas peur, après tout, c'est bien moi qui détient le record du plus de personnes éliminées dans l'arène de Springblade, non ? Pourtant, il n'y avait aucune femme qui osait participer, et j'avais à peine 1200 ans. Peut-être que les personnes dont je t'ai parlé plus tôt me donneront du fil à retordre, par contre, si ils ne viennent pas d'ici... Il faudrait que je retourne à l'arène, histoire de me refaire à l'idée d'affronter des gens puissants.

Penny me regarde un long instant, surement le temps qu'il lui faut pour comprendre tout ce que j'ai dit, puis rigole fort, comme il a l'habitude de le faire. J'avoue éprouver un certain malaise, cela fait longtemps que je ne l'ai pas vu, et ses habitudes n'ont pas changées pour un sou. Habitudes que j'avais complètement oubliées, évidemment.



PENNYWISE | Tu crois vraiment que personne n'a battu ton record depuis que tu es partie ? Tu as entièrement raison, à vrai dire. Pour les personnes que tu as cité... J'avoue avoir déjà entendu parler de Kayro, méfie toi de lui, il n'est surement pas humain. Mais je n'ai jamais entendu parler des deux autres. J'ai réfléchi pendant que tu parlais, et je pense avoir trouvé ton bonheur. On dirait que tu t'es trouvée une nouvelle amie, et son nom est tout simplement "First Blood". Elle a été créée par ton père, pour te permettre de gagner ton premier First Blood Match. J'imagine qu'on peut considéré un Sadistic Madness comme un First Blood, après tout, le but est de faire saigner l'adversaire. Tu n'aura qu'a exercer une petite pression sur cette poupée, et le premier endroit ou tu touchera ton adversaire saignera. Essayes d'être crédible et de la toucher au front, par contre. Je la vois mal saigner des mains parce que c'est le premier endroit que tu as touché. Tu pourra la dissimuler sous le ring et t'en servir en temps voulu, si besoin est. Et bien sur, voilà cette fiole que tu remplira avec son sang, parce que je n'ai pas oublié ta promesse. Pas d'enfants, mais une fiole, c'est entendu. J'espère te revoir, Charlotte. Et pas dans 200 ans, cette fois. Rends moi visite plus souvent, plus personne ne vient me rendre visite, en ce moment. Ta famille était la seule, à vrai dire, et vu qu'il ne reste plus grand monde à part ton père et toi...

CHARLOTTE | Parce que tu penses vraiment que je vais laisser mourir la famille comme ça ? Je compte bien avoir une descendance, un fils et une fille, histoire de partager mon héritage, et surtout, mon nom de famille prestigieux. Ces enfants seront nés avec un avantage dans la vie, celui de s'appeler Wessels. Ce nom n'a aucun impact dans le monde des humains, c'est vrai, mais il inspire la peur dans l'autre monde, et c'est exactement ce que je veux. Mais ce sera pour quelques milliers d'années encore, je suis encore trop jeune pour avoir des enfants. Pour l'instant, ce qui m'intéresse, c'est de régner sur la WWL, et c'est exactement ce que je vais faire en réitérant l'expérience de mettre à terre Sweet Diamond. De toute façon, elle n'est même pas prête à être championne. Regarde moi cet être frêle et fragile. Elle ne vaut rien, que ce soit physiquement ou mentalement. Elle n'a pas l'esprit d'une championne, l'esprit de vainqueur, qui te donne envie de conquérir. La preuve, elle a eu besoin d'aide pour se sortir des griffes de son frère. Pas capable de se défendre contre quelqu'un de sa famille, et elle ose prétendre au titre de championne ? Pitié, faites qu'on ne soit pas représentés par ça. J'ai déjà régné, je suis la bonne personne pour prétendre à ce titre. Et franchement, qui, parmi les humains, peut se prétendre d'avoir régné sur un monde entier pendant des milliers d'années ? Encore faudrait-il qu'ils arrivent à tous vivre plus de 100 ans, pour commencer. Penny, merci beaucoup pour ton aide, je te prend la poupée et la fiole, je te promet de la remplir. Maintenant, il est temps de conquérir la fédération.

Je lui prend les objets, lui sourit et me faufile hors de la bouche d'égout avec difficulté, je ne suis plus aussi fine que quand j'avais 120 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Re: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:12



Je suis dans ma loge, en face du coffre qui contient mes amies. Je tiens ma ceinture dans les mains et la regarde pendant quelques heures, sans rien faire. Pendant ces heures, je médite. Je pense à mes dons, à mes différences avec les humains. Qu'est ce qui fait que je suis née avec, et eux non ? N'est-ce pas de la triche de me battre contre des humains alors que je leur suis naturellement supérieure ? Bah, je suppose que j'ai eu de la chance.

CHARLOTTE | Seulement deux matchs, et je représente déjà la fédération. Voilà qui prouve ma supériorité. Mais certaines personnes... M'énervent. Je ne sais pas d'ou ils viennent. Et je pense que ça me tracasse beaucoup plus que ça ne le devrait. Comment ça se fait, que je n'y arrive pas ? Je fais quand même partie de la famille Wessels, je devrais avoir un annuaire, ou quelque chose, j'en sais rien. Ils ont pas les pages blanches dans l'autre monde ? Bon, d'un côté, c'est vrai que ça fait longtemps que je n'y suis pas allée. C'est quand même étrange, cette histoire. C'est la première fédération de catch ou je suis allée, et il a fallu que je tombe sur des personnes dont la provenance m'échappe. Ces êtres sont des minables, je suis immortelle, je suis le temps, personne sur cette planète ne peut en dire autant.


??? | Fascinant.

Je me retourne dès que cette voix familière retentit dans la pièce. J'écarquille les yeux en voyant l'énorme cabine de police bleue dans ma loge, et sa tête qui sort de la porte. Est-ce vraiment lui ? Bien sur que c'est lui. Ça fait tellement longtemps que l'on ne s'est pas vus... Je le reconnaîtrais entre milles, son style qui parait venir de 1960, et ses converses blanches, beaucoup plus récentes... J'ai bien affaire au Docteur.



LE DOCTEUR | Des centaines d'années qu'on ne s'est pas vus, et tu continues à parler toute seule. Et tu continues aussi à ne pas faire attention à ce qu'il se passe autour de toi, c'est pas comme si mon TARDIS faisait un bruit monstre quand il se posait. Ah, Charlotte, si tu savais à quel point je ne t'envie pas. Tu es immortelle, et tu passes ton temps à te battre contre des humains. Tu pourrais explorer le monde, voir ce que l'humanité a à offrir de plus beau, mais tu choisis de passer ta vie dans un ring. Je comprends, chacun ses envies, ses passions, mais je trouve ça quand même dommage.

CHARLOTTE | Et comment je fais, sans vaisseau, monsieur le Docteur ? Tout le monde n'a pas eu la chance d'être né voyageur du temps ! Oh, Docteur, ça fait tellement longtemps.

J'affiche un grand sourire et me lève pour aller le prendre dans mes bras. Il a tout d'abord l'air surpris d'une telle marque d'affection, mais il me serre contre lui en retour. On dirait qu'il a compris comment faire preuve d'affection, depuis le temps. Je reste un petit moment avec lui puis m'éloigne et croise les bras, toujours avec un sourire.

LE DOCTEUR | Hé bien, on peut dire que tu as changé, je me rappelle encore te voir courir dans ta chambre quand tu entendais le bruit du TARDIS. Il t'effrayait, et il me semble même que je te faisais peur, aussi. Mais ce n'est pas pour parler du bon vieux temps que je suis venu. Penny est venu me parler, il m'a dit que tu lui a rendu visite, en lui apportant une liste de noms qui pourraient provenir de très loin. Evidemment, il m'a refilé le sale boulot, quelle idée tu as eu de lui confier cette tâche ? Il n'est bon qu'à bouffer des gosses et à effrayer les gens. J'ai donc fait mes recherches, je te confirme que le dénommé "Kayro" n'a pas l'air de venir d'ici. Les deux autres, par contre, je n'ai rien trouvé sur eux, ils doivent tout simplement être nés sur cette planète. Mais dis-moi, tu as du être assez effrayée pour chercher à savoir d'ou ils viennent, je me trompe ? Suis-je bête, évidemment que je ne me trompe pas. C'est fascinant, Charlotte est effrayée de simples mortels alors qu'elle en a tué bien plus que moi. Et par sa propre volonté, en plus !



CHARLOTTE | Ce n'est pas pareil, Docteur ! Ma famille était au pouvoir, avant, ils me donnaient mes victimes en pâture, elles n'avaient aucune défense, j'avais 100% de chances de mettre un terme à leur vie. Alors que là, cet "homme", si j'ose dire, fait pratiquement deux fois ma taille, deux fois mon poids... C'est un véritable colosse, à l'esprit aussi torturé que Davros. Ce n'est pas que j'ai peur, c'est que... Je n'ai jamais connu ça. Jamais personne ne s'est montré "supérieur", en quelques sortes. Je suis consciente que je ne tiendrais pas 2 minutes dans un ring en face de lui, sans l'aide de mes amies. Personne ne m'a jamais tenu tête, tout ceci est nouveau pour moi. J'ai deux adversaires lors du prochain show, Kayro, et la petite Sweet, que j'ai déjà battu deux fois par le passé. Cette dernière doit être assez remontée contre moi, d'ailleurs, je lui ai quand même coûté un match contre une croyante, et un autre pour la ceinture. Elle fait comme si le titre ne valait rien pour elle, mais je sais très bien qu'elle serait la plus heureuse avec cette ceinture autour de la taille. Elle me fait rire, cette petite. Arrogante à souhait, mais elle se cache derrière son frère ou son Kayro dès qu'il y a le moindre problème... Ce n'est pas la vision que j'ai d'une femme forte et indépendante, personnellement. Je représente cette fédération, et à mon avis, c'est pour le meilleur. Cette fédération a brisé l'image des femmes qui ne peuvent se débrouiller sans un homme, des potiches bonnes à rien dans un ring et qui sont employées dans le seul but de pouvoir leur regarder le derrière. Et qu'est ce que fait Sweet dans cette fédération ? Exactement ce que je viens d'énumérer. Elle n'est pas une lutteuse, elle est juste une femme, fébrile, frêle, et fragile. Qu'est ce qu'une personne comme cela fait dans une fédération de catch ? Elle ne dégage tellement rien de puissant que je suis intimement persuadée que Pennywise l'effraierait.

Le Docteur fait "non" de la tête en souriant comme pour dire "décidément, elle n'a pas changé d'un poil". Mais il se contente de mettre une main dans la poche intérieure de sa veste et de me tendre une poupée usée, déchirée, qui me semble familière... MAIS ! C'EST

CHARLOTTE | ASPHYXIE ! Tu me l'avais empruntée pour je ne sais quelle mission, je ne pensais ne plus jamais la revoir !



LE DOCTEUR | J'aurai pu ne pas te la rendre pour avoir prononcé le nom de Davros. Mais bon, je ne t'en veux pas, tu as toujours été maladroite. Tu as l'air tellement passionnée par ce que tu racontes, je ne peux t'en vouloir d'avoir choisi cette discipline plutôt que le voyage avec moi. Même si cela aurait été fantastique, deux immortels bravant le monde dans le TARDIS... Mais je suis prêt à t'aider. Utilises cette poupée lors de ton prochain match, et le grand méchant loup sera aussi inoffensif que le petit chaperon rouge. J'aurais pu te prêter mon tournevis, mais je doute qu'il soit d'une grande utilité dans un match, à part pour taper avec. Enfin, même en faisant ça, je doute de son efficacité.

CHARLOTTE | Merci milles fois, j'ai tellement de trucs à lui raconter ! On va s'amuser comme des folles toutes les deux, rattraper le temps perdu me fera du bien. Je la placerai en dessous du ring, et je m'en servirai lorsque le moment sera opportun. Oh, je suis tellement pressée de le voir, tout pathétique, le souffle coupé ! Je retrouve ma meilleure amie après tout ce temps, des centaines d'années sans elle... Cela me donne encore plus envie d'écraser mes adversaires, je suis tellement pressée de m'en servir. Peut-être même que je m'en servirai sur toute la salle, je verrais bien dans quel état je serais à ce moment la. Mais il ne faut pas que je me déconcentre de mon objectif : écraser mes adversaires. Les dominer, les surpasser, les battre. Ce ne sera aucunement un problème pour la petite, mais ce sera surement plus compliqué pour le grand gaillard. Je trouverai un moyen, je trouve toujours un moyen. Merci Docteur, tu m'as donné envie de monter sur le ring et de parler au public. J'y vais de ce pas, avant que ma flemmardise me reprenne.

Je m'avance encore vers lui et le prend dans mes bras. Je me montre très affective avec lui, mais il parait que les sentiments sont décuplés quand on est autour de lui, c'est peut-être pour ça. Ou peut-être que je tiens tout simplement à lui, c'est aussi une possibilité. Je sais qu'il reviendra prochainement, je le sens. Pas besoin d'adieux donc, il me salue et rentre dans son TARDIS, qui se dématérialise avec son bruit caractéristique. Je pose délicatement Asphyxie dans mon coffre que je referme, prend ma ceinture et sort de ma loge. Je croise plusieurs superstars en chemin, ils semblent éviter mon regard. Fais-je si peur que ça ? Surement. Objectif accompli, je voulais faire en sorte que tout le monde ait peur de moi. J'entends quelques bruits de cris en passant devant la loge de Sweet et de Kayro, j'imagine qu'ils doivent s'adonner à des pratiques agréables... Ou désagréables, je ne saurai différencier les deux. J'arrive à proximité de l'entrée du ring, et prend un des micros disponibles. Ma musique se met en route et j'entre dans l'arène, micro en main. J'entre dans le ring et n'attend pas que le public se calme pour prendre la parole.



CHARLOTTE | Mesdames & messieurs... Vous me connaissez tous déjà. Vous êtes passés par plusieurs émotions & pensées en me voyant. "Qui est-elle ? Que veut-elle ? Est-ce que ses pouvoirs sont faux, ou sont-ils bien réels ? Dois-je l'aimer, dois-je la haïr ?" Tant de questions sans réponses, jusqu'à maintenant. Pour quelle raison ? Je n'en ai aucune idée. N'ayez pas peur de venir me parler lorsque vous me voyez dans la rue, ou dans les locaux... Je ne suis pas du genre à manger les gens lors du premier rendez-vous. Vous auriez déjà pu me poser ces questions en me parlant, tout simplement. Ce n'est pas vous qui devriez avoir peur, ce sont mes adversaires. Ou ceux qui me manquent de respect, évidemment. Pour répondre aux questions les plus posées sur les réseaux sociaux, je vais me présenter, en face de vous tous. Je suis Charlotte Wessels, de la famille qui a régné sur l'autre monde pendant des milliers d'années. Mais, rien ne sert de développer ce point, vous ne pourriez pas comprendre, tout cela ne fait pas partie de votre univers. Pour ce qui est de mes pouvoirs, je les ai déjà expérimentés sur le public, je ne vois pas comment vous pourriez douter de la véracité de ceux-ci. Mais si vous voulez qu je les prouve de nouveau, attendez le prochain show, je réserve une petite surprise au colosse que j'affronte. Les sceptiques seront convaincus, une bonne fois pour toutes. Même si je n'ai plus rien à prouver, cela me dérange que l'on me prenne pour une usurpatrice. D'ailleurs, il serait malvenu de parler de "pouvoirs". Je n'ai pas de pouvoirs, ou trop peu. Ce sont mes amies qui me fournissent le nécessaire. Si vous saviez ce qu'elles m'apportent, à quel point elles sont plus intéressantes que les humains. Je n'ai rien contre les humains, que personne ne déforme mes paroles. Je vais continuer à répondre aux questions, il ne faudrait pas que je m'égare. Nous arrivons au dernier point, est-ce que vous devez m'aimer ? Le choix est votre. A vous de voir si vous préférez soutenir la championne des femmes de la WWL, encore invaincue, qui peut soumettre n'importe qui avec ses poupées. Ou les autres femmes de la fédération, comme Sweet Diamond, cette petite femme fragile qui se cache derrière un colosse pour se défendre, et qui enchaîne les défaites depuis un certain temps. On peut même parler de la fameuse Vanessa si vous voulez, oh, cette Vanessa. Celle qui est capable de croire en un Dieu tout-puissant, mais est incapable de gagner sans mon aide. Et dire que je lui ai fait gagner un match. Les divas restantes sont de nouvelles arrivantes, elles n'ont rien fait de notoire pour que je puisse parler d'elles. Je suis la championne, je suis par définition la plus puissante des femmes de Nitro. Donc faites vous votre propre avis, aimez moi, détestez moi, mais ayez-peur. La peur me nourrit.

Il commençait à faire chaud, je baisse le micro et enlève mon manteau, que je place sur les cordes. Beaucoup plus souriante qu'avant, j'affiche un grand sourire en entendant que le public m'acclame haut et fort.



CHARLOTTE | On dirait que vous avez fait votre choix. Vous voyez, divas de la WWL, je leur ai laissé le choix, et le public est avec moi. Qu'est ce qu'il vous reste, maintenant ? Même le public n'a plus envie de vous voir dans un ring. Combien de temps vous reste t-il avant de faire connaissance avec mes amies ? Je suis tellement impatiente de vous les présenter. Elles aiment les nouvelles personnes. Aphonie m'a parlé pendant une semaine du bien que ça lui a fait de faire taire Vanessa. Qu'est ce que ce sera quand l'une d'elles m'aidera dans un combat. Regardez moi, divas, je suis le véritable nouveau visage de la peur. Nos chemins se croiseront forcément un jour. Redoutez ce moment, ayez peur pour votre santé. Redoutez moi, parce qu'il se peut qu'après qu'on se soit rencontrés, votre carrière ne sera plus jamais la même.

Je laisse tomber le micro alors que le public semble m'avoir totalement adoptée. Ils m'ovationnent, hurlent leur soutien. Ce sourire ne peut quitter mon visage tandis que je quitte l'arène, mon manteau sous la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Re: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:12



Cela ne restera pas impuni. On m'enlève mes amies pour un match ? Et puis quoi encore ? Bon, ce n'est pas comme si je n'avais aucune chance sans elles. Je ne sais pas qui a eu cette idée, mais ce qui est sur, c'est qu'elle paiera. Quoi qu'il en soit, je compte bien monter sur le ring une fois de plus, marquer un grand coup, montrer au staff qu'il faut me craindre. Derniers préparatifs, je prend ma veste en cuir qui m'accompagne pratiquement tout le temps et sort de ma loge. Je compte marquer le coup, terrifier le staff comme le public. Et ça commence dès mon entrée. Les lumières de la salle s'éteignent toutes, et se rallument quelques secondes après. Avec moi sur le ring.



Le public semble assez surpris de me voir, même assez apeuré. Ils ont raison. Je fait le tour de la salle de mes yeux avec un petit sourire au coin de mes lèvres. Je prend la parole après quelques secondes d'observation.

CHARLOTTE WESSELS | Oh dear God, we are in trouble. J'ai découvert avec un étonnement assez conséquent que je n'aurai pas le droit d'utiliser mes poupées lors de mon prochain match contre l'intégriste. Il semblerait que ce soit le meilleur moyen qu'ai trouvé le staff pour me contenir... Mais ça ne prend pas. J'ai déjà prouvé que je pouvais gagner sans me servir de mes amies. C'est le principe de m'empêcher de faire ce dont j'ai envie qui me met hors de moi. Et vous voyez, cher public... Vous êtes en première ligne entre le staff et moi. Ce serait tellement dommage que vous soyez les victimes d'un système défaillant qui chercher à désavantager la championne. Il n'y a eu qu'une seule autre championne, qui répond au nom d'Alicia Fox. Elle a détenu le titre... 23 jours. Ce qui fait de moi la championne qui a détenu le plus longtemps le titre, et ce n'est pas fini. Personne dans cette fédération ne peut prétendre à mon titre, personne n'est assez talentueux. J'ai écrasé chaque adversaire qui a essayé, je leur laisserai le titre une fois que je serais partie. Et ce ne sont pas les combines du staff qui vont me le faire perdre. Après tout, je vous suis naturellement supérieure, je ne vois pas ce qui pourrait me faire perdre. Sérieusement, qu'est ce que sera la prochaine étape ? J'aurai à disputer un match avec une main dans le dos ? Même comme ça, face à une adversaire comme Vanessa ou Sweet, je suis persuadée de gagner. Ma religieuse, tes lèvres ont si bon goût que je me demande si je vais réussir à tenir un match entier avec toi sans t'embrasser, encore et encore. Enfin, ce qui est sur, c'est qu'il y aura au moins un baiser, celui que je vous montre depuis quelques semaines juste avant d'infliger mon finisher. Je pense en faire quelque chose de régulier, après tout c'est tellement agréable... Surtout avec toi, Vanessa. Tu me rends toute... Chose, comme diraient les humains. Je te martyriserait jusqu'à ce que tu reconnaisses que ton Dieu si important à tes yeux n'est qu'une idée, une simple invention créée dans le but d'apaiser la foule. Quel succès d'ailleurs, quand on voit toutes les guerres que cette idée a déclenché, vraiment bien joué. Ou encore mieux, tu pourrais me considérer comme ton seul et unique Dieu. Après tout, j'ai des pouvoirs, et je te le montre, pas comme ton ami imaginaire, n'es tu pas d'accord ? Qu'en penses tu, Vanessa ? Tu pourrais être ma suivante, je pourrais t'apprendre quelques petites choses pour que tu t'améliores dans un ring (parce qu'il y en a vraiment besoin). Crois moi, tout le monde n'a pas cette chance, tu es la première à qui je le propose. Tu as un choix : rester sur tes positions, croire en ton Dieu invisible et être contre moi, ou rejoindre mes rangs et croire en quelque chose qui existe bel et bien : l'héritage de la famille Wessels. Fais attention, il se pourrait qu'il t'arrive beaucoup de choses désagréables si tu fais le mauvais choix. Commençons une révolution, à deux, puis à trois, puis à mille. Nous pourrions prendre le pouvoir de la fédération si tu me rejoignais dans ma cause. Rejoins moi sur ce ring, nous pourrions en discuter. Réponds moi vite, je ferais s'évanouir une personne au hasard dans le public par seconde de non réponse, à partir de... Maintenant.

Je sors une de mes amies de l'intérieur de ma veste et regarde le public d'un air sadique. Je tourne la tête en direction du titantron, puis, voyant qu'aucune musique ne s'active, je regarde une personne dans le public au hasard et chuchote à l'oreille de mon amie. Aussitôt, la mamie que je regardais tombe dans les pommes. Pas très conseillé, pour son âge. Puis je continue. Un petit garçon, un autre, une mère de famille... Je continue comme ça quelques minutes jusqu'à soupirer d'ennui. Je range mon amie et reprend le micro, assez vexée.



CHARLOTTE WESSELS | Alors quoi, tu ne viens pas ? Je ne suis pas assez bien pour toi, c'est ça ? Tu veux vraiment voir tous ces gens se faire du mal ? Crois moi, c'est la poupée la plus inoffensive que j'ai en stock. Tu es un monstre, Vanessa ! Tu pourrais mettre fin à leur agonie en venant, tout simplement. Mais tu préfères faire la femme mystérieuse, c'est ça ? Ce ne sera pas de ma faute si ils se blessent gravement, uniquement la tienne ! Qu'est ce que tu attends pour venir ?! Je ne te ferai pas de mal, je te le promets ! Tu me rends folle Vanessa, je vais faire du mal à toutes les personnes présentes ici, et tu ne pourras t'en prendre qu'à toi même ! Est-ce que ton Dieu voudrais ça ? Est-ce que ton prophète voudrait ça ? Tu n'as pas saisi le principe de tendre l'autre joue il me semble. Tu dois aider ton prochain, et le seul moyen que tu as de le faire, c'est de venir sur ce ring, maintenant !

Je me met à crier en essayant de former des mots qui demeurent incompréhensibles. Je me tire les cheveux en hurlant, puis tombe sur le ring. Je met un temps à me calmer, sous le regard apeuré du public. Je me met sur un genou et regarde en direction du ciel, et reprend la parole, d'un ton plutôt calme, c'en est presque malsain.



CHARLOTTE WESSELS | Oh, Vanessa, c'est à cause de toi que je me met dans des états pareils. Tu me rends folle. Pourquoi me résistes tu comme ça ? Viens sur ce ring et rejoins moi, nous serions tellement puissantes, toutes les deux... Je pourrais même te former à la magie basique, nous pourrions êtres amies, voir plus... Mais tu t'obstines à me résister... Pourquoi fais-tu cela, Vanessa ? Ce serait tellement plus simple si tu adoptais ma manière de voir les choses. Oh, tu me fais endurer tellement de choses, j'aime tellement ça... Je tombe doucement dans la démence grâce à toi... Tu ne sortiras pas indemne de ce match, avec ou sans poupées, si tu ne veux pas me rejoindre, je te détruirai, purement et simplement. Et ton Dieu ne sera pas la pour t'aider, il n'a jamais été la... Sois prête, je doute que tu saches ce qui t'attend, Vanessa.

J'abaisse le micro et est prise d'une crise de fou rire alors que je me lève et sort une autre poupée de ma veste. Je la lève dans le ciel et l'effet est immédiat : tout le public se retrouve au sol. Ils ne tombent pas simplement, ils sont VRAIMENT attirés par le sol, comme si c'était un aimant à humain. Je reste au milieu du ring à rire pendant quelques minutes puis m'arrête soudainement en regardant fixement la caméra. Au bout de quelques secondes, la lumière s'éteint brusquement et je disparais du ring, alors que le public n'est plus attiré par le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Re: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:12


SI VIS PACEM PARA BELLUM

Je suis naturellement supérieure, c'est un fait avéré depuis des centaines d'années. Mais, être la meilleure a son lot de défauts. Il faut faire des concessions, des sacrifices... Au sens premier du terme. Je suis en pleine campagne, dans le cabanon qui me sert chaque fin de mois. Agenouillée devant un corps inanimé, un poignard en main, je regarde cette adolescente qui, je pense, aurait aimé finir autrement. Elle n'est qu’évanouie, je pourrais très bien la laisser partir. Mais en faisant ça, je renoncerai à la vie éternelle, et mon corps disparaîtrait instantanément en cendres. Je soupire et prend la parole, prête à prononcer les derniers mots qu'elle entendra de sa vie.

CHARLOTTE WESSELS | Oh Sophie¹, tu aurais eu une vie si passionnante si j'avais fait différemment. Si j'étais arrivée à temps avant que tu ne te fasse agresser par des personnes ayant peur de la différence. Crois moi, cela me fait de la peine de devoir éliminer une personne comme toi. "Tua mens requiescat in pace".

Je lève les bras en l'air, mais entend des bruits de pas derrière moi alors que je suis à deux doigts d'asséner le coup de grâce. Je me retourne, assez surprise de ne pas être seule dans cet endroit, et voit une très belle femme au cheveux bleus/violets. je la reconnais aussitôt, c'est Alissa.



ALISSA WHITE GLUZ | Je vois que tu n'as toujours pas renoncé à la vie éternelle. C'est ta force, la détermination. Tu n'abandonnera jamais, que ce soit dans la vie ou sur un ring, tu es une guerrière, après tout. J'ai bien fait d'intervenir, tu allais tout foirer. Tu as oublié de mettre ton sang sur le poignard avant de transpercer cette fille, le sacrifice n'aurait rien valu. De plus, vu ta position, tu aurais du t'acharner pour la tuer sans trop la faire souffrir. Qu'allais tu faire, lui picoter l'abdomen jusqu'à épuisement ? Un coup en plein cœur, c'est comme ça qu'on fait, pas autrement. Mais je ne suis pas venue pour t'apprendre la vie, je suis tout simplement prendre des nouvelles. Je te regarde toutes les semaines, dominer tes adversaires une par une, mais il me semble que tu as eu pas mal de mal avec cette Sasha Banks, je me trompe ?

Je pose le poignard sur la table et me relève, assez surprise de la voir. Je reste un temps sans répondre, la contemplant de haut en bas, histoire de savoir si c'est bien elle ou encore une espèce d'illusion dans un miroir. Je secoue la tête, comme pour me sortir d'un rêve et prend enfin la parole.

CHARLOTTE WESSELS | J'aurais fait mon premier sacrifice raté si tu n'étais pas intervenue, merci. Pour ce qui est de Banks, il est vrai que c'était un match très serré. Peut-être encore plus que le précédent, contre... Qui, déjà ? Ah oui, Sweet et Kayro. Ce duo de clowns qui pensent m'avoir battue. Mais j'ai atteint mon objectif. J'ai fait connaitre la peur à Kayro. je l'ai vu dans ses yeux. Ce colosse a eu peur de moi, alors qu'il disait que je n'étais rien. Je lui ai coupé la respiration, et ça a suffit pour lui faire peur, alors que j'aurai pu faire tellement pire. Mais ce qui m'étonne, c'est que cette Sasha n'a pas l'air d'y croire alors qu'elle m'a très bien vue m'en servir, et ce à de nombreuses reprises. Enfin, elle représente bien les humains. Fermés d'esprit, capables de croire qu'un être tout puissant règne sur le monde, mais incapable de concevoir que je puisse les contrôler avec de simples poupées. Et ils se prétendent ouverts d'esprit, avec leurs lois sur le mariage gay ou leur légendaire tolérance. Comme si ce monde était basé sur la tolérance. Les Etats-Unis ne seraient pas ce qu'ils sont sans qu'un homme y soit venu, pour massacrer tout le monde et s'approprier le terrain. Tant d'hypocrisie dans ce monde, c'est ce qui me fait dire que Sasha est la parfaite représentation des humains. Elle se croit meilleure que moi, tout simplement parce qu'elle s'habille avec des vêtements de marque. Je pense qu'elle a oublié ce qu'était le catch. Nous parlons de combat, pas de défilé de mode. Son comportement me fait penser à celui d'une gamine de 14 ans pourrie gâtée. Je l'ai déjà battue une fois en lui faisant manger mon pied, je ne manquerai pas de recommencer. Surtout que les officiels ont l'air de vouloir la faire souffrir, ils m'ont encore mise dans un match face à elle, mais en équipe, cette fois. Je ferais équipe avec Black Widow, contre Banks et Summer Rae.

Alissa me sourit, et se met à la fenêtre, sûrement pour vérifier qu'il n'y a personne aux alentours. C'est mal me connaitre, je vérifie toujours qu'il n'y ai personne avant d'emmener une victime. Elle pose son épaule contre la fenêtre et contemple le paysage pendant un moment, et prend la parole, pensive.



ALISSA WHITE GLUZ | Je te retrouve enfin, Charlotte. Tellement sûre de toi, tu sais ce que tu vaux, c'est le moins que l'on puisse dire. Je suis venue de l'Autre Monde spécialement pour te soutenir, tu sais ? Il faut dire que ça commence à puer la bas, les habitants commencent à se rebeller contre l'autorité, ça sent la guerre civile à plein nez. Et tu connais les lois, si il y a une guerre civile... Tu seras obligée de retourner dans l'autre monde. Mais nous n'en sommes pas encore la. Pour l'instant, focalise toi sur ton match. Penses-tu vraiment que Widow est une alliée fiable ?Vous ne vous connaissez pas, alors que Summer & Banks m'ont l'air alliées. Es-tu sûre de pouvoir combler ce manque de complicité par la force brute ?

J'explose de rire quand elle prononce le mot "alliées". Elle continue de parler et je suis à nouveau prise d'une crise de fou rire. Qu'est ce que c'est que ces questions, sérieusement ? Elle me surprend un peu, depuis tout à l'heure.

CHARLOTTE WESSELS | Alliées ? Vraiment ? As-tu vu les quenouilles mon dernier match, au moins ? Summer est intervenue pour féliciter son amie, ce qui l'a déconcentrée. J'en ai profité pour lui faire manger mon pied, et j'ai remporté la victoire. C'est grâce à cette blondasse que j'ai gagné, même si j'aurai quand même eu la victoire sans elle. Elles ne s'entendent pas, elles sont dans le négatif. Alors qu'avec Widow, c'est plutôt neutre, sachant que nous ne nous sommes pas croisées une seule fois dans le ring. Cette femme me ressemble un peu, à vrai dire. j'ai vu son dernier match, contre Brie Bella. Cette dernière s'est tout simplement faite annihiler. Widow ne semble pas intéressée par la ceinture, je pense donc pouvoir compter sur elle pour être à la hauteur et surtout, ne pas me trahir. Brie est encore à l'hôpital au moment ou nous parlons, Widow l'a détruite de toutes parts. Et, à ce que je sache, elle est encore invaincue. Elle a une victoire et une égalité à son compteur, mais aucune défaite. C'est statistiquement parlant, meilleur que moi, sachant que j'ai une défaite à mon actif, même si je ne la juge pas légitime. Nous sommes les mêmes dans le ring. Nous ne perdons pas de temps en provocations et autres futilités, nous détruisons nos adversaires. Elle sera une très bonne alliée, je le sais. Rien que de l'imaginer de mon côté, je me sens... Toute... Hm. Nous allons former une équipe quasi-parfaite, tandis que l'alliance entre Banks et Summer ne tardera pas à se briser, comme leurs os lors de ce match. Nous allons gagner, je ne vois pas d'autre issue possible. Je ne me permets pas d'issue possible. Je suis la championne féminine, et personne n'a réussi à m'enlever cette ceinture de la taille. Ce n'est pas une fille en pleine crise d'ado et une... Oh, c'est vrai que je n'ai rien à dire sur Summer Rae. Qui c'est, celle-la, d'ailleurs ? C'est vrai qu'elle n'a pas fait grand chose depuis son arrivée, à part faire perdre son alliée. Je me ferais un malin plaisir de les exterminer toutes les deux, et, pourquoi pas, assurer un peu le show avec Widow ? J'ai toujours aimé regarder les prises par équipes, ce sera peut-être l'occasion d'en tester quelques unes. Je domine déjà seule la WWL, alors imagine avec une alliée. Nous allons gagner, tout simplement, je ne vois pas comment cela pourrait se terminer d'une autre façon.

Elle s'éloigne de la fenêtre et enlève son grand manteau blanc, se mettant à l'aise. Elle le pose sur une chaise et sourit en me regardant. Il y a toujours eu cet espèce de jeu de séduction entre nous, que je retrouve encore dans ses yeux, après tout ce temps. Elle prend la parole, comme si de rien n'était.



ALISSA WHITE GLUZ | Le vieux préjugé des femmes belles contre les femmes efficaces, je vois. Mais fais attention à ne pas trop avoir confiance en toi, tu pourrais être déçue. Après tout, il ne faut qu'un compte de trois secondes pour gagner ou perdre, c'est très vite passé. Un roll-up pendant un moment d'inattention pourrait te coûter la victoire. Mais j'ai confiance en toi, tu es la femme dominante de cette fédération. Tu t'es très vite imposée d'ailleurs !

CHARLOTTE WESSELS | Elles ne sont pas assez vives pour saisir une occasion pareille. Je pourrais regarder le public pendant tout le match, qu'elles ne me surprendraient même pas. Les humains sont tellement prévisibles, quand j'entend la cloche sonner, je sais déjà comment cela va se terminer. Moment d'inattention de mon adversaire, superkick, décompte de trois, fin du match. C'est tout le temps comme ça, et j'espère que ça va continuer ainsi. Evidemment que je suis la femme dominante de la fédération, je ne viens pas du même endroit que ces femmes. Je leur suis naturellement supérieure, que dire de plus ? Bon, il y a peut-être eu un peu de chance, le fait que j'ai eu un title shot pour mon deuxième match dans la fédération m'a propulsée au sommet, et je compte bien y rester. Mais je ne me repose pas sur ça, je domine chaque femme qui ose entrer dans le ring avec moi, j'ai largement fait mes preuves depuis mon obtention de ceinture, et celle qui arrivera à me la retirer n'est pas encore née. J'ai même le staff dans la poche. La general manager de Thunder est venue dans ma loge, elle avait besoin de mes services. Elle m'a demandé de faire souffrir un certain Dean Ambrose, j'ai de suite accepté jusqu'à ce qu'elle se ravise au dernier moment, je ne sais pourquoi. Même si elle n'est pas allée jusqu'au bout, je sais qu'elle est de mon côté, et que donc, tout le staff l'est. Je suis la meilleure de la fédération, j'ai le patron de mon côté, et mes adversaires ne valent rien. Que demande le peuple ?! Je serais la reine de cette fédération, que dis-je, je le suis déjà. Je suis au dessus de l'humanité, mais certaines pestes comme Sasha ne l'ont pas encore compris. Une défaite ne lui a pas suffit ? Très bien, je lui en ferai subir deux, trois, le nombre de fois qu'il faudra pour qu'elle avoue que je lui suis supérieure. Et crois-moi, ce jour arrivera. Quant à Summer, hey bien, une potiche de plus dans cette fédération, cela ne se remarque même plus. Elles font une bien belle équipe, une ado prétentieuse et une sorte de pot de fleur qui n'a jamais servi à rien dans la fédération. Maintenant, si tu le veux bien, allons chercher une autre victime. Je n'ai pas le cœur à toucher à celle-ci, elle me parait bien trop... Pure.

Elle me sourit et s'approche de moi. Elle me prend la main puis le poignard qui était posé sur la table avec sa main libre. Elle m’entraîne dehors, et c'est reparti pour une session de chasse. Cela fait tellement longtemps, je dois avouer que ça m'avait manqué. Je suis persuadée qu'elle n'est pas la que pour aujourd'hui, je vais la revoir très prochainement, sans aucun doute. Mais pour l'instant, je dois me concentrer sur deux choses : d'abord ma chasse, sans laquelle je perdrais toute immortalité, et donc tout pouvoir, et surtout mon match contre Banks et Rae, même si je sais que je le gagnerais, il ne faut jamais baisser sa garde. Jamais.

¹ : Ceci est un hommage (bien que maladroit) à Sophie Lancaster, assassinée pour ses différences, à seulement 20 ans. 26/11/86 - 24/08/07
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Re: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:12






Un clown. Le Docteur. Jusqu'où ces apparitions iront elles ? Je rencontre toutes les semaines quelqu'un que je n'avais pas vu depuis des siècles. Qui ce sera, cette fois ? Même si c'est un plaisir de les revoir à chaque fois, j'aimerai passer une semaine calme, pour une fois. C'est le matin, je suis dans mon lit, les yeux encore à moitié fermés. Ce soir, c'est le show. Et je suis contre celle qui a goûté ma ceinture, la peste Sasha Banks. Ce sentiment de dominance quand je lui ai mit ma ceinture en plein visage était... Incomparable à un autre. C'était jouissif. Oh, tellement jouissif que j'ai du vite rentrer dans ma loge par la suite pour assouvir mes besoins, et, surtout pour changer de sous-vêtements, aussi. J'ai tellement envie de recommencer... Et ça tombe bien, on m'a mise dans un match contre la même garce. Je vais pouvoir la traîner dans le ring, lui faire tout ce qu'il me plait d'elle... Oh, rien que d'y penser, mon ventre fait des choses assez bizarres, et ma main se dirige seule vers mon entrejambe. Mais je parviens à me contrôler et sort de mon lit. Heureusement que mes fenêtres ne donnent pas sur d'autres, je perdrai toute ma crédibilité en sous-vêtements. Je vais dans la salle de bain et m'appuie contre le lavabo. Je fais couler l'eau et en met un peu sur mon visage, histoire de me réveiller. Je regarde la tête que j'ai dans le miroir, situé juste en face de moi, mais... Ce n'est pas moi que je vois. Enfin, si, mais une autre... Moi. Un reflet différent du mien, qui me regarde, toute habillée en blanc. Contrairement aux dernières "apparitions", celle la est toute nouvelle pour moi... C'est bien la première fois que je vois une autre... Moi. Elle sourit d'un air assez sadique... Alors c'est à ça que je ressemble quand je souris ? Elle lève sa main, et je peux apercevoir une... MA poupée ! Elle lui chuchote quelque chose à l'oreille et je suis soudainement prise de violents maux de ventre. Je me met à vomir aussitôt dans le lavabo qui est passé d'un blanc éclatant à un gris-verdâtre. Je ne sais pas ce que me veut mon reflet, mais il n'a pas l'air très amical, en tout cas. Mais il aurait pu utiliser une poupée plus puissante, ce qui me prouve que cette autre moi n'est pas si malfaisante que ça. Je me tiens le ventre en la regardant, quand elle se décide à prendre la parole.



REFLET DE CHARLOTTE | Bonjour, Charlotte. Enfin, devrais-je dire, "illustre inconnue". Tu fais honte à la famille. Tu n'es pas Charlotte Wessels, tu te fais simplement passer pour elle. Enfin, tu étais Charlotte. Tu croyais vraiment que l'Autre Monde n'allait pas réagir quand ils t'ont vue croiser une chrétienne et la garder en vie ? Tu me vois comme le reflet, mais de mon point de vue, c'est tout l'inverse. Tu n'es plus ce que tu étais. Tu es devenue une pathétique petite lutteuse qui se balade avec une ceinture, en pensant que ça la rend supérieure. Ce n'est pas ce bout d'or qui te rend supérieure, c'est ton nom de famille, ne l'oublie jamais. Nous avons honte de toi, tu sais. Ton nom est connu de millions de personnes, et tu n'en profites pas. Tu utilises tes pouvoirs une fois sur deux, tout ça pour remporter une victoire. Qu'est il arrivé à l'arracheuse de têtes ? Celle qui adorait être à la place du bourreau lors des exécutions publiques ? Celle a qui on amenait des humains entiers pour le dessert ? Tu as toujours été spéciale, tu as toujours inspiré la peur. Alors que se passe t-il ? Pourquoi es-tu devenue une bête de foire ?

CHARLOTTE WESSELS | But who the fuck are you ? Je suis à peu près certaine que je suis moi, et... Bah, j'imagine que cela n'a pas d'intérêt, de toute façon, il est clair que tu viens de l'Autre Monde. Réfléchis un peu, tu as peut-être mon apparence, mais apparemment pas mon sens de la manipulation. Aphonie a déjà rencontrée cette charmante Vanessa, et ce n'était qu'un avertissement. Sa vie connaitre un terme brusque et douloureux, tu peux en être sûre. Je n'ai absolument pas changé, j'ai toujours faim de chair. Cependant, tu sais à quel point c'est mal vu de manger des humains dans ce monde ? Je ne peux pas le faire ici, les forces de l'ordre ouvrent directement une enquête dès que l'un des leurs disparaît. Je ne peux pas me servir impunément comme je le faisais autrefois. Et pour le fait d'être une lutteuse, j'ai tout simplement décidé de faire ce qui me plait. J'ai l'éternité devant moi, autant en profiter. Je ne me vois pas rester dans l'Autre Monde à manger gratuitement jusqu'à la fin de mes jours. Je suis bien en temps que lutteuse, j'ai cette sensation de domination qui me manquait quand on me donnait tout. Je dois avouer en avoir marre de jouer au rôle de la fille à papa, celle à qui rien ne manque. J'ai envie de chasser, de me battre, de mériter ce que je gagne. Et c'est pour ça que je suis fière d'avoir cette ceinture. Ce n'est pas quelque chose qu'on m'a donné. C'est quelque chose que j'ai gagné grâce à mon talent. J'ai écrasé cette petite Sweet et j'ai gagné ce bout d'or. Je mérite qu'on me reconnaisse comme une lutteuse exemplaire. Mais tout le monde ne le comprend pas. J'affronte une certaine Sasha Banks, ce soir. Et je l'écraserai, sa souffrance me nourrira. Le bien qu'elle me procurera par ses cris de douleurs sera inouï. Cette humaine superficielle me fera hurler de plaisir quand je l'entendrai souffrir. Je sais qu'elle a déjà peur de moi, c'est évident. Mais après ce match, elle ne voudra plus jamais être à moins de cent mètres de moi. Je lui referai goûter cette ceinture, cette ceinture qu'elle convoite tant... Qu'elle savoure, parce que ce sera la dernière fois qu'elle la verra de si près. Il n'y a aucune compétition, dans cette fédération. Personne n'a jamais gagné contre moi. Oh, il y a bien cette fois ou j'ai perdu en match tag team, mais ce n'est pas moi qui a subi le tombé. Je n'ai pas à subir le manque de niveau de mon partenaire, je me considère toujours comme invaincue. J'ai réussi à insuffler de la peur en Kayro, le colosse que tout le monde redoute. Je lui ai coupé le souffle, et ce n'est pas grâce à mon corps. Je suis clairement la femme à éliminer dans cette fédération, mais personne n'a le niveau, encore moins Banks. Elle me donne faim. Je la mordrai, je boirai son sang, et elle me comblera de bonheur. Elle servira d'exemple. Après ce match, la crainte régnera dans la fédération. Les gens auront peur de moi, et c'est tout ce que je recherche.

Elle éclate de rire. Un rire assez incontrôlable, même si je n'en connais pas la raison. Puis elle s'arrête d'un coup et me fixe dans les yeux. Je suis encore prise de violents maux de ventre et vomit le peu de nourriture qu'il me reste dans mon estomac. Il faut vraiment qu'elle arrête de faire ça, c'est plus possible ! Je tombe à genoux à cause de la douleur, j'ai l'impression qu'elle veut me faire vomir mes tripes. Je n'ai plus rien dans l'estomac, ça ne sert à rien de continuer ! Et elle repart dans une crise de fou rire...



REFLET DE CHARLOTTE | Je suis plus réelle que toi. Tu vois ce que je viens de faire ? C'était gratuit. Cela n'avait pas besoin d'une justification. Et tu sais pourquoi ? Parce que c'est comme ça que Charlotte Wessels fonctionne. Tu n'as pas à te justifier. Si tu veux semer le chaos, tu n'as besoin d'aucune raison particulière, cela fait partie de toi. Tu as tous les droits, surtout dans ce monde. Et si quelqu'un n'est pas d'accord avec toi... Tue le. C'est aussi simple que ça.

Elle a arrêté de s'amuser avec sa poupée, je peux donc me lever et la regarder. La copie est parfaite, il n'y a vraiment aucun défaut. Je me demande si tout cela est bien réel... Serais-je en train de rêver ? Je n'ai jamais vu quelque chose de ce genre, même dans l'Autre Monde.

CHARLOTTE WESSELS | Tu n'es que mon reflet. Tu ne peux pas... Me dire ce que je dois faire. Je n'ai plus envie de tout le temps tuer. Je veux faire souffrir, c'est beaucoup plus jouissif sur la durée. Et c'est exactement ce que je fais depuis mon entrée dans cette fédération, je fais souffrir mes adversaires. Même Bray Wyatt a du s'arrêter pendant un moment suite à mon Superkick. J'ai su arrêter le mangeur de mondes, ce n'est pas une espèce d'adolescente rebelle qui va me faire mordre la poussière. J'ai réussi à faire en sorte que Kayro aie peur. J'ai fait taire une religieuse. Cela fait 2 mois que je suis dans cette fédération, et j'ai semé plus de chaos que quiconque. Alors qui es-tu pour me dire que je n'en fait pas assez ? ... Oh, c'est vrai, tu es moi. Mais cela ne change rien. Je suis intimement convaincue que je ne perdrai pas ce match contre Banks. Après tout, elle n'est qu'une humaine superficielle, que pourrait elle faire contre moi ? Me jeter ses chaussures hors de prix au visage ? Oh non, tout mais pas ça, ma plus grande faiblesse, les chaussures hideuses. J'ai vu sa petite intervention sur le ring, un peu plus tôt dans la soirée. Les seuls arguments qu'elle a sont qu'elle n'aime pas ma façon de m'habiller, et que mes pouvoirs sont prétendument fictifs. Hé bien, je lui montrerai qu'ils sont bien réels en lui provoquant une paralysie générale... Oh non, ce n'est pas drôle la paralysie, on ne peut pas savourer la souffrance de l'adversaire. Agonie alors ? Oui, cela me semble être un très bon choix. Je l'écraserai, puis l'achèverai avec Agonie. Cette enfant connaîtra mon monde, un monde rempli de solitude, de tristesse, et surtout, de douleur. Oh, elle m'a aussi comparée à un personnage du roman "Harry Potter", aussi. Si elle savait. Cette humaine est naïve, elle s'attache aux choses matérielles, au point de ne plus penser qu'à ça. Il ne faudrait pas qu'elle oublie de s’entraîner, parce que l'enfer l'attend si elle pense affronter une débutante. Je représente la division féminine, et ce n'est pas pour rien.

Mon reflet me regarde pendant un long moment, puis se tient le front, un peu à la manière d'un facepalm. Elle semble ne pas me comprendre. Cela tombe bien, je ne comprends pas d'ou elle vient non plus. Elle se contente de... Disparaître du miroir pour laisser place à mon vrai reflet cette fois ? Et... C'est tout ? Moi qui m'attendait à des représailles, je dois avouer que je suis déçue. J'aurai bien voulu savoir qui était cette personne aussi, pour le coup. Mais je me contente de me laver les dents, histoire d'enlever cette terrible odeur de ma bouche. Il faudrait que je m'habille avant le show, aussi, histoire de ne pas combattre en sous-vêtements. Je ne suis pas une "diva" comme Kelly-Kelly ou Sasha Banks, je suis une lutteuse. Je ne suis pas la pour montrer mon corps, je suis la pour la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Re: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:13





Je ne pourrai me lasser de cette musique. Les paroles reflètent un homme heureux, mais l'ambiance est tellement... Malsaine. Peut-être qu'elle reflète l'image que je renvoie aux personnes normales ? Je me sens bien dans ma peau, personnellement. Mais on dirait que les gens ont tendance à... M'éviter. C'est dommage, pourtant, moi qui aimerait tant avoir des relations, comme tout le monde. Mais je ne suis pas comme tout le monde, c'est quelque chose que j'ai appris à accepter avec le temps. Tous ces privilèges de la vie humaine m'ont été retirés à ma naissance pour laisser place à la souffrance. Le seul avantage, c'est que je peux faire partager cette souffrance à n'importe qui. Et ça tombe bien, parce qu'on m'a mit dans un match contre une parfaite inconnue dans le prochain show. C'est d'ailleurs pour cela que je suis en face de ce rideau noir, je souhaite que les spectateurs me connaissent avant qu'ils me voient me battre. J'ai déjà diffusé une vidéo lors du show précédent, mais c'est toujours mieux de s'adresser à eux directement. Ma musique se met en route et je m'élance dans l'arène, tout sourire.

“HERE COME THE VULTURES”

Ni lentement ni rapidement, je marche vers le ring, un micro en main. Certains fans me tendent la main alors qu'ils ne m'ont jamais vue, j'avoue ne pas comprendre pourquoi. Juste pour se vanter d'avoir touché quelqu'un de connu du bout des doigts ? Surement. Quoi qu'il en soit, j'entre dans le ring et attend que la foule se taise enfin avant de prendre la parole.


Charlotte Wessels

Qu'acclamez vous ? Qu'huez vous ? Vous ne me connaissez pas, comment pouvez vous déjà avoir un avis ? Décidément, vous m’impressionnerez toujours, humains. Vous êtes toutes et tous des êtres si... Intéressants. Vous me fascinez, à vrai dire. Vous avez tout le temps quelque chose à dire, même si vous ne connaissez rien sur le sujet de discussion, vous vous battez depuis des milliers d'années avec pour cause de futiles sujets, plutôt que de vous concentrer sur ce que vous avez en commun. Mais la race humaine ne se résume pas aux mauvaises choses. Non, vous êtes aussi responsables de beaucoup de choses positives, c'est ce qui fait que vous êtes si passionnants. Certains de vous dévouent leur vie à faire en sorte que celle des autres soit meilleure, d'autres passent la leur à soigner les personnes dans le besoin... Vous êtes intéressants, parce qu'une partie de votre race fait partie des pires raclures qu'on peut croiser, mais la grande majorité ne feraient pas de mal à une mouche. C'est cette mixité qui fait votre force, mixité que vous aimez confronter pour tout et n'importe quoi. La preuve en direct, vous êtes des milliers a avoir payés vos places le prix fort pour voir des lutteurs s'affronter au milieu d'un ring. Attention, je ne vous rabaisse pas, ce serait quand même assez enfantin de ma part de vous critiquer sur ce fait alors que je suis moi-même lutteuse. Enfantin, c'est le mot qui m'est venu en tête quand j'ai vu la réaction de certaines personnes lors de mon apparition dans le dernier show. Beaucoup clamaient haut et fort qu'il s'agissait tout simplement de tours de passe-passe... Sérieusement, vous êtes capables de croire qu'un être divin vous a tous créés, que ce dieu vous manipule pendant toute votre vie, vous êtes même prêts à vous faire la guerre pour déterminer quel dieu est le seul et unique, mais vous n'arrivez pas à croire que je peux déclencher une diarrhée avec une poupée ? Réfléchissez. Vous pensez sincèrement que si un tel être existait, il y aurait tant de guerres dans le monde ? Surtout en son nom ! Quel dieu serait assez stupide pour laisser des humains couper des têtes en son nom ? "Depuis qu'il n'est qu'un seul vrai Dieu, que de guerres en son nom". Je vous pousse à réfléchir sur votre existence, sur vos croyances, j'espère vraiment que vos neurones travaillent en ce moment. Mais si je suis sur ce ring, ce n'est évidemment pas uniquement pour ça. C'est aussi pour parler du match qu'on m'a donné. J'aurai l'occasion, lors du prochain show, de vaincre une femme du nom de "Sweet Diamond". Un nom de scène, ma foi, pas vraiment original. Sérieusement, c'est tout ce qui lui est venu en tête ? Diamant doux ? VRAIMENT ? Un diamant ne peut même pas être doux ! Je suis curieuse de savoir ce qui l'a amenée à choisir ce nom de scène et pas un autre. J'ai vu ses apparitions sur l'écran géant, cette petite blonde ne m'a pas l'air d'un grand danger, si vous voulez mon avis. Une aura neutre se dégage d'elle, et son frère est encore pire. J'ai regardé quelques uns de ses combats, aussi. Elle se débrouille, sans plus. Si elle croit pouvoir tenir plus de 5 minutes contre moi, elle fait une grave erreur. Elle est petite et frêle. Je viens d'un endroit ou les gens comme elle ne pourraient même pas manger.

Je marque une petite pause histoire de prendre ma respiration, et regarde le public pendant quelques secondes avant de replacer le micro devant ma bouche.



Es-tu vraiment prête à entrer dans mon monde, Diamond ? Es-tu vraiment prête à endurer ce que je te prépare ?Seul l'avenir nous le dira. Tu sera la première éliminée sur une longue liste, sois-en honorée. Je t'attends Diamond. Je n'attend que ça. Je veux te donner un avant-goût de mon monde, tu es l'heureuse élue cette semaine. Tu rapporteras à tous les lutteuses & lutteurs, l'enfer que je vis au quotidien. Je n'aurai même pas besoin de mes amies, non, seulement de mes poings et de mes puissantes jambes. J'installerai mon Lotus Lock le plus simplement possible, et je ne lâcherai pas avant que tu t'évanouisses. As-tu peur, Diamond ? Tu devrais. La peur est un sentiment naturel, surtout quand on croise quelqu'un de mon espèce. Ne t'inquiètes pas, cependant, je ne ferai que te battre dans un combat à la loyale... Rien de plus, promis. Tu ne m'as rien fait de mal, à vrai dire, je ne vois pas pourquoi je te réserverai un sale traitement. J'ai toujours plusieurs flèches à mon arc, ce serait dommage de toutes les utiliser sur toi. Mais, assez. J'en ai assez de parler. Je veux jouer maintenant. Mes amies m'appellent, je peux entendre leurs voix qui m'appellent. Je reviendrai plus tard, pour toi. Est-ce que... Tu veux jouer avec moi, Diamond ?

Les lumières s'éteignent sur ces derniers mots, et se rallument quelques secondes après. C'est plus de temps qu'il ne m'en a fallu pour quitter l'arène sous les yeux des humains ébahis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Re: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:13



FEED. ME. MORE. Comment ça, je ne suis pas Ryback ? J'écoute tout simplement sa musique d'entrée dans ma loge, confortablement installée dans un canapé. Je pense au pay-per-view, je pense à mon combat contre la petite Sweet. Cette petite qui a tellement envie de me battre, c'est tellement adorable. C'est comme un petit chat qui essaye de déchiqueter ta main avec ses minuscules griffes. Ses intentions sont clairement mauvaises, mais cette petite chose est tellement mignonne que tu ne peux t'empêcher de lui donner ta main pour qu'il essaye, encore et encore. Je ris un peu en pensant à cette comparaison, et me lève. Je veux parler au public, c'est quelque chose que je ne fais pas souvent, mais quelque chose qui pourrait bien me permettre de répandre la peur dans le cœur des fans. Je met ma tenue favorite : mon haut noir/à moitié transparent moulant sous une veste en cuir noir avec quelques clous sur les épaules. Je prends également Obéissance avec moi, j'ai une petite idée en tête, à vrai dire. Je referme bien le coffre et sort de la loge, en direction de l'arène. Un officiel me tend un micro quand il me croise dans les couloirs, c'est bien, même le staff commence à comprendre qu'il faut me redouter. Arrivée devant le rideau, je demande à l'ingénieur son de mettre ma musique et m'élance dans l'arène.

HERE COME THE VULTURES.


Le public m'acclame haut et fort, malgré ce que je leur fait subir dès que je viens sur le ring pour parler. C'est assez étrange. C'est... Humain, j'imagine. Je m'arrête à mi-chemin entre l'entrée et le ring, et fixe un fan. Une vingtaine d'années, grand, brun... Je lui fait signe de venir. Il est très hésitant au début, mais ne peut pas me résister. Hey, ça sert d'être une femme ! Enfin, c'est peut-être parce qu'il se doute de ce qui lui serait arrivé si il avait refusé. Il enjambe la barrière et je lui fait signe de monter sur le ring en lui disant "après toi". Il s’exécute, on voit très bien qu'il est intimidé, d'une part par le fait d'être regardé par toute l'arène, et de l'autre parce qu'il se demande ce que je lui réserve. Je monte à mon tour sur le ring et affiche un large sourire en attendant que la foule se calme. Une fois qu'un certain niveau de calme s'est installé, je prends en fin la parole.

CHARLOTTE WESSELS | Bien bien bien. Jeune homme, tu va attendre un petit moment avant de servir à quelque chose, mets toi dans le coin et trouves quelque chose à faire, ou regardes moi, tant qu'à faire. Parlons un peu de ce qui s'est passé, ces derniers jours. Lors du dernier Nitro, j'ai été vaincue, dans un match handicap. En effet, avant ce jour, je clamais haut et fort que Black Widow serait une partenaire idéale pour moi, sachant que nous aspirons à peu près à la même chose : la destruction et la souffrance. Mais elle a préféré quitter le ring avant que le match commence, ce qui prouve que tout le monde peut se tromper, même moi. A deux contre un, même moi, je n'avais aucune chance. Summer et Sasha ont tout simplement profité de la situation pour me mettre mal, ce qui a totalement fonctionné, grand bien leur fasse. Mais ceci ne se reproduira plus jamais. J'emporterai toujours une poupée avec moi dorénavant, une poupée différente à chaque fois, histoire d'apporter un peu de diversité chaque soir. Je commence dès aujourd'hui, comme vous pouvez le voir, cette magnifique petite chose que je tiens dans ma main s'appelle Obéissance. Vous l'aurez deviné, elle me permet de faire obéir n'importe qui, n'importe quand. Elle pourrait s'avérer utile, si je commande à mon adversaire de quitter le ring pendant plus de dix secondes, par exemple. Maintenant, vous commencez surement à comprendre pourquoi j'ai fait venir un inconnu sur le ring. Je vais tout simplement montrer les effets que peuvent avoir mes amies !

Le jeune homme comprend de suite et un air affolé s'installe sur son visage. Il sort immédiatement du ring, mais je rigole et chuchote à l'oreille de ma poupée. Son air inquiet se dissipe aussitôt pour laisser place à une expression totalement neutre, dénuée de sentiments. Il remonte sur le ring et me fait face, exactement comme je l'avais prévu. Je vais vers lui et l'embrasse, à la grande surprise du public qui pousse un cri de surprise. Juste après le baiser, il se met à quatre pattes et je m'assois sur son dos. J'éclate de rire en voyant le visage étonné de certains spectateurs et reprend la parole, tout en caressant la tête du garçon comme si il était un simple chien.



CHARLOTTE WESSELS | Nous sommes sur mon terrain. Je fais ce que bon me semble, et ce droit, je l'ai gagné. Ce que je porte autour de la taille est la preuve que je suis une conquérante. Il y en a bien d'autres, évidemment. Comme la série de victoires que j'inflige à cette petite Sweet Diamond. Je l'ai affrontée pour la première fois pour mon tout premier match au sein de la WWL. Je l'ai écrasée. La deuxième fois, c'était pour le titre féminin. Comme je suis la championne, vous vous en doutez, je l'ai annihilée. Nous nous sommes ensuite retrouvées dans un match en équipe, elle avec le colosse Kayro, et moi avec le petit enrobé Bray Wyatt. Mon équipe a perdue cette fois, mais ce n'est pas moi qui ai subi le compte de trois, ni Sweet qui l'a réalisé. Elle n'a donc aucun réel mérite. Voyez vous, nous nous sommes rencontrées trois fois dans un ring, et elle n'a pas été capable de me river les épaules à terre pendant 3 secondes, pas une seule fois. Et j'apprends qu'elle a gagné le tournoi pour un match de championnat ? Les officiels ne doivent pas tellement avoir d'idée, ou alors ils en veulent vraiment à Sweet pour lui faire subir ça. Et elle, qu'est ce qui la pousse à vouloir m'affronter, encore et encore ? J'ai clairement prouvé que je lui étais supérieure, elle a vraiment envie de se faire humilier ? Cela relève du masochisme, à ce niveau la. J'ai même du l'aider à gagner, c'est pour dire. Enfin, je ne regrette absolument rien, ce baiser avec Vanessa était tellement agréable qu'il me rappelle mes nuits les plus chaudes avec... Moi-même. Oh, rien que d'y penser, j'en salive déjà... Ce moment ou Vanessa a posé ses lèvres sur les miennes...

Ma main se dirige seule vers mon entrejambe alors que l'autre est dans mes cheveux avant que je me rende compte que je suis en face de milliers de personnes. J'enlève ma main avec un léger sourire et tapote la tête de mon esclave. J'admire la tête des différentes personnes du public et m'amuse à discerner les expressions. Les ados qui veulent absolument que je me touche sur le ring et qui sont surexcités rien qu'à cette idée, les mères de famille qui me regardent avec un air de mépris, les femmes jalouses de moi, les hommes en couple qui font comme si je ne leur faisait aucun effet... Ils cachent très mal leur désir, d'ailleurs. Je ris un bon coup, comme à mon habitude, puis prend la parole, encore une fois.



CHARLOTTE WESSELS | Je suis Charlotte Wessels, héritière légitime de l'Autre Monde. Je fais ce que bon me semble, même dans ce monde. J'embrasserai les personnes qui me semblent avoir bon goût, je battrai les personnes faibles, et je tuerai les personnes pitoyables. Sweet est entre ces deux catégories, d'un côté elle me parait assez pitoyable, mais de l'autre elle ne mérite pas d'être tuée pour autant. C'est vrai, je la bat à chaque fois, mais puis-je vraiment la blâmer ? Elle n'est qu'humaine, après tout, je suis naturellement supérieure, je pense que vous l'avez compris avec le temps. Je dois encore réfléchir avant de prendre ma décision, peut-être qu'elle pourrait me servir. Cela fait longtemps que je n'ai pas eu d'esclave sexuel, remarque. Elle pourrait remplir ce rôle. Mais, vu le goût de Vanessa, je pense qu'elle serait plus à même de remplir ce rôle. Et pas que ce rôle. A quoi donc pourrait bien me servir Sweet ? Ma loge aurait bien besoin de ménage, c'est vrai. Elle pourrait éventuellement me servir à cela. Oui, tout compte fait, elle me sera beaucoup plus utile vivante. Maintenant que ma décision est prise, réfléchissons à la manière de finir le match. Mon Lotus Lock lui permettrait d'avouer qu'elle m'est inférieure, en abandonnant, cela peut-être une très bonne chose. Mais de l'autre côté, un baiser suivi d'un Superkick serait tout aussi jouissif, voir plus. Hm, il faut que je choisisse entre sa souffrance ou mon plaisir, alors. Très bien, je ferais les deux, problème réglé. Sweet, je te promet de ne pas trop te briser. Ce serait dommage que tu ai le dos trop endommagé pour faire le ménage chez moi. Surtout si tu veux encore tenter ta chance contre moi, après toutes ces défaites. N'oublie pas, tu n'as pas une seule chance contre moi. Je ne suis pas seule, toutes mes amies sont de mon côté, et si tu continues à vouloir m'affronter, je te les présenterai une par une, pour mon plus grand plaisir. We are the others, we're the outsiders, we are the castouts, but you can't hide us.

Je laisse tomber le micro à terre et me lève. L'esclave reste à quatre pattes comme je lui ai ordonné. Je lui met un petit coup de pied dans la tête en riant et il reprend ses esprits. Son expression de terreur revient de suite en me voyant et il court se réfugier dans le public, en criant de peur. Oh, moi qui pensait que je lui plaisait, c'est dommage, je n'ai même pas eu le temps d'avoir son numéro...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Re: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:13



Une cigarette à moitié consumée, une bouteille de whisky pratiquement vide, des mégots partout autour de moi... Je suis assise en plein milieu du salon, en tailleur, comme à mon habitude. Contemplant mon coffre rempli de mes amies, je suis si profondément dans mes pensées que rien ne pourrait me distraire, pas même un tremblement de terre. Je pense à Sweet, enfin, devrais-je dire Eve ? Cette femme est encore plus atteinte mentalement que moi. Pourtant, c'est elle qui détient mon jouet à l'heure actuelle. Rien que de l'imaginer avec lui... J'ai une envie de sang. Mais pas de n'importe quel sang, le sien. Je la ferais saigner, je l'égorgerais comme si elle était un vulgaire mouton le jour de l'Aïd. Mais d'abord, je dois rendre visite à des personnes... Particulières. Je ne sais pas si elles ont à voir avec le retour de Derek, mais j'en suis pratiquement persuadée. Sérieusement, comment a t-il fait pour se remettre ? Cette vermine s'est échappée alors qu'il lui restait très peu de sang en lui... Comment a t-il pu... Vivre ? Je finirais le travail, et c'est une promesse que je me fais à moi-même. Il a voulu revenir, grand mal lui en fasse. Je me lève, les chevilles en feu, je devais être dans cette position depuis longtemps... Je me dirige vers mon téléphone pour regarder l'heure et... LE 04 AOÛT ?! La dernière fois que j'ai regardé, on était hier... C'était juste après mon altercation avec Derek, d'ailleurs. Du coup, ça fait... Environ 18h que je n'ai pas bougé. Je n'ai pas dormi ni mangé, d'ailleurs. Je n'ai plus aucune envie, si ce n'est la destruction pure. Je file quand même prendre une douche et m'habiller, histoire d'être à peu près présentable quand j'apparaitrais sur le ring, plus tard dans la journée. Après cela, je regarde longuement l'espèce de cabine en bois bleue que le Docteur m'a donné. Une sorte de pâle copie du TARDIS, mais fonctionnelle, d'après lui. J'entre dedans, et... Je n'ai aucune idée de comment ça marche, moi, un vaisseau. Le Docteur avait apparemment tout prévu puisqu'une voix me sert de guide dans mon voyage. Au moment de choisir ma destination, je choisis Skaro, avec une idée précise en tête. Mon moyen de transport se met à bouger dans tous les sens, tellement que je manque de tomber à de très nombreuses reprises. l se stabilise après quelques minutes, m'indiquant que je suis arrivée. Je sors avec prudence, l'endroit est sombre, à peine éclairé d'une lumière orange clignotante. Je passe un couloir, toujours à l'affût du moindre mouvement, je découvre une immense salle, remplie de Daleks qui me fixent tous pratiquement instantanément, braquant leurs armes sur moi.



Je lève immédiatement les mains au ciel, assez apeurée sur le coup. Tous ces engins de guerre, créés pour tuer, qui me fixent... Je dois avouer que ça m'excite, même si ça m'effraie quand même un peu. Un silence pesant s'installe, je sens qu'ils me jugent, voient si je suis dangereuse ou pas. Celui qui a l'air d'être leur chef s'avance à quelques mètres de moi et prend la parole, d'une voix assez insupportable.

DALEK | Précisez vos intentions. Nous sentons que vous avez un lien avec La Tempête Imminente. Nous n'hésiterons pas à vous exterminer.

Il s'est avancé à moins d'un mètre de moi. Je sens maintenant la chaleur de son armure en métal. Une chaleur assez étouffante à vrai dire, je suffoque presque. Mais je garde mon sang-froid -lol- et lui répond d'un ton calme.

CHARLOTTE WESSELS | Hey, du calme... On dirait presque que c'est vous qui avez vos règles. J'ai effectivement un lien avec celui que vous appelez "La Tempête Imminente", le Docteur. Mais je ne viens pas en ennemie. Je viens simplement... M'assurer de quelques petites choses. Passons d'abord aux présentations, je suis Charlotte Wessels, princesse déchue de l'autre monde. Je me suis récemment refaite une vie dans la planète Terre. Mais une mauvaise surprise m'est apparue. Disons qu'une vieille connaissance est soudainement... Revenue à la vie. J'ai beaucoup de choses à gérer en ce moment, et j'aimerais que... Vous voyez. Vous êtes des machines de destruction, créées pour ôter la vie, tout ça quoi. Je pourrais vous rendre un service en échange. J'ai de très bons contacts, vous savez...

Le chef de la troupe se retourne pour regarder ses compatriotes, comme s'il était étonné de cette proposition. Serait-ce la première fois que quelqu'un leur demande de l'aide ? Sûrement. Suis-je complètement folle pour leur demander de l'aide ? Absolument. Quoi qu'il en soit, il se retourne brusquement (et manque de m'arracher la tête au passage, vu la proximité de son canon) et reprend la parole.

DALEK | Vous pouvez nous donner des informations sur le Docteur. Nous... Acceptons. Mais nous ne pouvons nous déplacer par manque évident de vaisseau. Nous ne passerions même pas la porte de votre taudis. Cependant... Ceci pourrait vous être utile.

Son armure s'ouvre lentement, me laissant découvrir ce qu'est vraiment un Dalek. Et bien... Je ne saurais le décrire. Une sorte de... Chose visqueuse, avec deux yeux, dont un atrophié. Ça a des tentacules... Je suis sur qu'ils auraient totalement leur place dans ces pornos animés japonais dont les gens bizarres raffolent tant. Je ne peux cacher mon air de dégoût, mais ce n'est pas grave, de toute façon, il me semble qu'ils ne savent pas déchiffrer les expressions. La chose me tend... Une autre chose visqueuse, un peu plus petite, ressemblant étrangement à... Hey, c'est une de mes amies ! Je la prend malgré l'espèce d'immonde liquide qui la recouvre. J'essaye de la nettoyer de ma main, sans grand succès. Je la regarde longuement, lui demandant de me parler, quand elle me répond enfin. C'est Amnésie ! Mais bien sur ! La torture mentale est tellement plus jouissive que la torture physique ! Les Daleks sont des génies. Mais... Je ne compte rien leur rendre, je ne trahirai pas le Docteur. Je recule doucement, assez pour qu'ils ne voient pas que je suis en train de fuir, et sprint une fois que je suis à cinq mètres de mon vaisseau. Une fois la porte refermée, j'entend les tirs fuser contre la paroi, mais évidemment, son apparence est peut-être miteuse, mais rien ne saurait venir à bout de ce tas de bois. Après tout, c'est quand même le Docteur qui me l'a confié. Je règle la destination sur ma loge, puis attend tranquillement d'arriver. Une fois ceci fait, je ne prend même pas le temps de nettoyer mon amie et part directement en direction du ring, en prenant quand même deux ou trois amies dans mes poches, évidemment. Plusieurs personnes s'éloignent en me voyant dans les couloirs, ayant certainement peur de moi. Mais d'autres ne bougent pas d'un poil, comme Ronda Rousey, par exemple. Je ne lui fais pas peur à celle la ? Dommage, j'aurai aimé, parce que je n'ai vraiment pas envie de me retrouver dans un ring contre ce monstre. Quoi qu'il en soit, ma musique se met en route alors que je m'élance dans l'arène.

“SOUTH OF HEAVEN”


Je n'attend pas une seule seconde avant de m'élancer dans l'arène et d'utiliser une des poupées qui se cache dans ma veste. Une bonne partie du public se met instantanément à vomir, ce qui fait exploser de rire. J'arbore un grand sourire à la vue de ce spectacle, encore sur la rampe. Je m'arrête à mi-chemin entre l'entrée et le ring afin de faire un tour sur moi-même, m'amusant de la situation. Les personnes qui n'ont pas été touchées sont soit apeurées soit en train de se moquer de leur ami qui vomit ses tripes. Toujours en riant, j'entre dans le ring et attend que ça se calme avant d'enfin prendre la parole.

CHARLOTTE WESSELS | Voyez vous ce que ça fait ? Ressentez vous la même chose que moi ? Se faire agresser comme ça, sans aucune raison, sans prévenir ? D'abord Derek, et ensuite la perte de mon jouet... J'ai cru tout perdre. Mais je me suis rendu compte qu'il me restait mes amies. Elles, qui ne m'ont jamais trahies. Elles sur qui je pourrais toujours compter. J'ai aussi deux alliées humaines, qui ne me décevront jamais. Et toi, Sweet, ou devrais-je dire Eve ? Tu avais Kayro... Mais on dirait qu'il a eu certaines complications, n'est-ce pas ? Comme c'est dommage, tu n'as plus ton colosse pour te tenir compagnie... Mais tu l'as vite remplacé, n'est-ce pas ? Avec ce Derek... Cet homme qui ne devrait pas être en vie à l'heure qu'il est. Je suis persuadée qu'il ne t'a pas tout raconté à son sujet, alors je vais le faire pour lui. Je sais que tu n'as raté aucune de mes apparitions, tu ne devrais donc pas être surprise si je te dis que ma famille était au pouvoir, dans l'Autre Monde. J'étais donc une princesse assez privilégiée, et mon père cédait à tous mes caprices, même ceux les plus fous. Mais pas des caprices d'humaines, non... Je ne voulais pas la dernière voiture Barbie à la mode, ni même la dernière tête à coiffer, rien de tout ça... Ce que je voulais, c'était faire du mal. On m'envoyait donc des condamnés à mort, dans ma cave personnelle... J'avais le droit de le faire tout ce que je voulais. C'était vraiment plaisant, je testais mes poupées, les couteaux que je fabriquais moi même... Je me nourrissais des cris et du sang. Personne n'est ressorti vivant de cette cave. Enfin, tu t'en doutes, personne, sauf un. Derek. Je l'avais suspendu au plafond par la peau du dos, le laissant se vider de son sang, tout doucement... Il doit toujours avoir les cicatrices d'ailleurs, des harpons rouillés c'est pas ce qu'il y a de plus hygiéniques. J'ai fait une erreur. Je n'ai pas fait attention à lui, je me suis retournée, seulement quelques minutes, pour choisir l'amie avec qui j'allais m'amuser... Et quand j'ai regardé dans la direction de ce minable, il était parti. Je n'ai jamais réussi à le retrouver. Cet homme est une de mes victimes, seulement, la seule encore en vie. Et cela me dérange profondément, tu comprends ? Je devrais mettre fin à tout ça. Si je ne m'étais pas amusé avec lui, cette vermine serait morte à l'heure qu'il est, une hache plantée en plein crâne. Il me doit en quelques sortes la vie. Mais... Pourquoi revenir ? J'avoue ne rien y comprendre. Après tout ce que je lui ai fait ? Il choisit de revenir vers moi ? Allez, c'est pathétique, on dirait un homme stupide après une rupture.

Je rigole un moment puis vient m’asseoir sur un des coins du ring. Je ressors une poupée de ma veste, et les spectateurs se mettent aussitôt à avoir peur. Aaah, ça fait du bien d'avoir un peu de reconnaissance, dans ce monde de brut. Je tend mon amie vers la foule qui tente de se cacher comme elle peut, sous leurs bras, dans leur manteau... Ce spectacle m'amuse assez, je dois l'avouer. Mais cette amie ne leur fera aucun mal. En effet, un verre de soda me fonce dessus à toute vitesse, si bien que j'ai failli ne pas réussir à l'attraper. Le propriétaire  me fixe d'un air hagard, soulagé de ne pas avoir vomi, mais assez remonté par la perte de son gobelet. Je souris et en bois une grande gorgée avant de le jeter dans le public.



Je souris de nouveau en voyant les différentes réactions du public. Une majorité m'adore, malgré ce que je leur fait subir, c'est assez étrange. Ils ont des pancartes à mon effigie, et acquiescent à chaque mot que je prononce... D'autres sont neutres, et d'autres encore me haïssent, me regardant avec haine. Tout cela m'amuse. J'attend que les différentes réactions se dissipent avant de reprendre la parole.

CHARLOTTE WESSELS | Oh mais non, j'ai compris... Eve, j'ai saisi ton petit jeu. Tu veux me ressembler, c'est ça ? Attendez, je sais que cela ressemble étrangement à un argument que pourrais sortir n'importe quelle amazon en manque d'arguments, mais quand on y réfléchit... Alors, premièrement, tu n'as jamais voulu cette ceinture. Quand tu as perdu notre match pour cette dernière, tu clamais à qui voulait l'entendre qu'elle ne t'intéressait pas. Mais tu as continué, tu as demandé des matchs de championnat jusqu'à l'obtenir, jusqu'à me voler mon jouet qui me rendait si heureuse, avec qui j'ai passé de si bons moments... Ensuite, Derek. C'est vrai, quoi de mieux de choisir un homme que je connais pour me ressembler ? C'est un peu bas de ta part, mais passons, ce n'est pas le premier coup bas que tu fais, de toutes manières. On a même la même prise de finition, quelle coïncidence ! Nous avons quelques petites choses en commun, c'est vrai. Comme, notre sexe. C'est vrai, on est même du même sexe ! C'est affolant comme tu veux me ressembler à tout prix. Mais tu ne m'égalera jamais, non... Et tu sais pourquoi ? Le sang. J'ai du sang supérieur, et tu n'es qu'une humaine. Comment une humaine pourrait venir à bout de la princesse déchue de l'Autre Monde ? Mais ce n'est pas de ta faute, tu sais... Tout le monde a voulu ressembler à son idole, à un moment ou à un autre. Moi, je voulais ressembler à Trish Stratus. Ça me touche, tu sais ? Mais, on a assez joué, tu ne trouves pas ? Il va me falloir me rendre ce qui est mien, maintenant... Non seulement mon jouet, mais la vie de Derek aussi. Allez, on a assez joué, ce serait stupide de continuer... Donne moi cette ceinture, ça ne peut t'être que bénéfique. Pourquoi est-ce que tu ne te montres pas  ? Eve ? Est-ce que tu me regardes, au moins ? Allez, viens, rends moi cette ceinture. Je crois que tu ne te rend pas compte de ce que je vais te faire, sinon. Oh, Eve... Allez, montre toi... Pourquoi jous-tu à ça avec moi ? Je vais te faire du mal... Tellement de mal que j'en hurlerai de plaisir... Tu me fera grimper aux rideaux, Sweet... Oh, j'ai tellement envie maintenant. Tu ne veux pas te montrer ? Très bien, nous nous retrouverons lors du prochain show... Crains ce match, crains pour ta vie, parce que cette fois je ne retiendrais pas mes coups. Oh non, je mettrais toute la force que j'ai à disposition, et c'est quelque chose que je n'ai jamais fait auparavant. Ton sang sera aphrodisiaque pour moi, et je goûterai tes lèvres plus d'une fois avant de te couvrir pour le compte de 3... Cette idée m'excite à un point que tu n'oserai imaginer. Je te ferai découvrir de nouvelles choses, de nouveaux horizons. Tu verra, la douleur est plaisante à un certain niveau. Je vais te faire entrer dans mon monde, celui que vous appelez "l'enfer"... Je te ferais découvrir tous les recoins de cet univers, explorant chaque coin, chaque centimètre carré. Oh, je me languis de ce match, si tu savais... J'ai la possibilité de reprendre ce qui est mien, et je n'hésiterais pas une seule seconde à utiliser tous les moyens qui sont à ma disposition. Tu ne repartira pas championne, et encore moins saine d'esprit... Eve, es-tu... Vraiment sûre de... Vouloir jouer avec moi ?

Je laisse tomber le micro par terre tout en étant prise d'une crise de fou rire interminable. Le public me regarde, impuissant, à mi-chemin entre amusé et apeuré. Reprenant mon sérieux en une fraction de seconde, je fixe la caméra comme si je fixais Eve dans les yeux, intensément, passionnément... Puis la lumière s'éteint brusquement, et se rallume une seconde après. Seconde durant laquelle j'ai eu le temps de disparaitre, devant un public stupéfait. Pourtant, je ne suis pas la première à le faire et j'ai même déjà fait ça par le passé. Il n'en faut pas beaucoup pour impressionner des humains, semble t-il.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Re: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:13



De retour dans ma loge après tout ce temps. Tout ce temps perdu, jeté aux oubliettes. J'ai été trahie, et déchue de mon bien le plus précieux... Enfin, pas vraiment. J'ai été déchue d'un titre qui ne valait pas grand chose à mes yeux. Le véritable titre, lui, en revanche, n'a jamais changé de main. Contrairement à ce que beaucoup semblent penser, je reste championne, j'ai toujours ma ceinture, et celui qui arrivera à me l'enlever n'existe simplement pas. Mais, même championne, après un temps d'absence tel que le mien, il me semble normal de devoir refaire mes preuves. C'est pour cela que je me suis inscrite pour la battle royale du prochain Anarchy. J'ai participé à plusieurs de ces matchs hasardeux, et je n'en ai pas perdu un seul. Ce match sert de tremplin pour les nouveaux arrivants, une façon pour eux de monter dans la carte. Mais pas cette semaine. Cette semaine sera la preuve de ma domination, une de plus. Je suis déjà habillée de ma tenue favorite, il ne me reste donc plus qu'à quitter la loge, en n'oubliant évidemment pas quelques unes de mes amies. Une fois devant le rideau noir, je fais signe à l'ingénieur de lancer ma musique, ce qu'il fait dans la seconde.

“SOUTH OF HEAVEN”


25 personnes entrent dans l'arène avant moi. Je les précède, suivie de près par 25 autres parfaits inconnus du public. Arborant fièrement ma ceinture, je souris au public qui a l'air plus qu'enchanté de me voir, mais assez perplexe de voir tous ces inconnus autour de moi. Ces derniers entourent le ring tandis que je me tiens seule au milieu de ce dernier. On me tend un micro et j'attends un certain moment que la foule se calme pour enfin commencer à parler.


CHARLOTTE WESSELS | Mon nom est Charlotte Wessels. Je suis la souveraine de l'Autre Monde, la reine de cette fédération, la femme à abattre, mais surtout... Votre Women's Champion. Personne ne m'a infligé un tombé ou ne m'a soumis pour obtenir ce titre. Il est donc mien, et ce depuis que je l'ai récupéré contre cette charmante Sweet. Ce qui fait de la prétendue actuelle Women's Champion, Bull Nakano, un imposteur. Je ne la battrais pas pour récupérer mon titre, il est déjà mien. Je la battrais pour avoir osé prétendre à un rôle qui est le mien. Personne d'autre que moi ici ne peut prétendre au Women's Championship. Et jouer sur mon terrain n'est pas une bonne idée du tout, beaucoup de lutteurs ici présents peuvent te le confirmer, Bull. Enfin, c'est vrai que tu ne dois pas le savoir, après tout, tu n'es pas dans la fédération depuis si longtemps. Quel est ton historique ? Quels sont tes faits marquants ? Quel est ton héritage ? Rien. Tu n'as rien, tu n'as pas marqué cette fédération, tout au contraire de moi. J'ai enfermé un homme dans un hôpital psychiatrique, je lui ai fait connaitre la peur pour la première fois de sa vie. J'ai été la première, et la seule lutteuse à détenir les deux titres féminins en même temps. Je possède le record du plus long règne, celui des victoires pour la ceinture... Je ne suis même pas ici depuis un an, et j'ai plus marqué cette fédération que tous les lutteurs réunis en plusieurs années. J'ai fait plus de choses que tu n'en feras jamais. Oh non, j'avais oublié, tu es invaincue, c'est vrai... Comme cette Ronda Rousey. La fameuse machine à armbar, prétendue imbattable... J'ai été la première et la seule à la battre. Oh non, je rectifie, à la détruire. Personne ne l'a vue depuis notre match. Et crois moi, ce n'est pas qu'une coïncidence. Elle s'est rendue compte des dangers que ça impliquait d'être dans un ring avec moi. Elle a su s'arrêter avant que je mette fin à sa carrière, voir peut-être même beaucoup plus. Tu ne m'effraies pas le moins du monde, Bull. J'ai déjà affronté, et battu beaucoup plus imposant que toi. Ce n'est pas ton poids qui fera la différence, je peux te l'assurer. Tu considères ce titre comme ton bébé... Es-tu sure de bien aller ? Enfin, je veux dire, ce n'est pas parce que tu es enceinte d'octuplés qu'il faut tout rapporter à la maternité. Ce titre est mon jouet, rien de plus, rien de moins. Il a fallu qu'ils te fassent une ceinture sur mesure pour qu'elle taille, je trouve ça tellement triste de la charcuter de la sorte... Mais cela n'a pas la moindre importance, à vrai dire, vu que tu possèdes une ceinture factice. La véritable se trouve sur mon épaule, celle que tu as s'apparente plus aux répliques qu'on trouve dans les grandes surfaces à vrai dire. Enfin, en taille triple XL, bien sur.

Je marque une pause en éloignant le micro de ma bouche et regarde les cinquante hommes qui m'accompagnent. Personne ne les connait, et à vrai dire moi non plus. Je descend du ring et marche le long de la rambarde de sécurité, jusqu'à croiser le regard d'un petit garçon, je dirais d'environ 8 ans qui me regarde fixement, comme avec un air de défi dans les yeux. Son attitude me plait, je décide donc de me l'approprier. Je sors une poupée de ma veste, tandis que certains dans le public poussent un petit cri d'étonnement/de frayeur. Je la met juste en face du visage du petit garçon, qui la fixe. Au bout de quelques secondes, il semble être comme dans un autre monde. Je range mon amie et prend l'enfant dans mes bras. Ses parents tentent de le retenir, mais quatre des hommes m'accompagnant les retiennent. Je murmure au petit de m'attendre sagement au milieu du ring, ce qu'il fait immédiatement, et sans broncher en plus. Je vais chercher une chaise en dessous du ring et revient dans ce dernier. Je m'installe sur la chaise et l'enfant vient s'asseoir de lui même sur mes genoux. Toute la foule retient son souffle, craignant pour l'enfant. L'atmosphère est très lourde, tandis que je reprend la parole.


CHARLOTTE WESSELS | La plus utile de toutes. Hypnose. Je peux faire ce que bon me semble avec elle. Voyez vous, cet enfant me considère désormais comme sa mère, et ce jusqu'à que j'en aie décidé autrement. Ne vous inquiétez pas, je le rendrais à ses parents quand j'en aurais fini. Je voudrais m'adresser à Bull, et à toutes les personnes voulant se mettre sur mon chemin... Même à celles qui l'ont déjà fait. Vous possédez toutes et tous de jolies petites familles, avec un mari ou une femme, des enfants joufflus, tout joyeux... Imaginez la douleur si vous en perdiez ne serait-ce qu'un. Beaucoup trop de personnes se permettent de se mettre sur mon chemin, c'est pour cela que je ne me limiterai pas seulement au catch pour les arrêter. Je jouerai avec votre esprit, et vous finirez par péter les plombs, comme ce bon vieux Kayro. Si je vous juge gênants, je n'hésiterai pas une seule seconde à m'immiscer dans votre vie privée. A faire en sorte que votre conjoint ne vous aime plus, ou que vos enfants soient persuadés que vous n'êtes pas leurs parents. Et si je juge que vous allez trop loin... Je serais beaucoup moins tendre avec vos gosses qu'avec celui qui se tient sur mes genoux. L'Autre Monde est mien, et le votre le sera aussi très prochainement. A commencer par cette fédération, que je dirige déjà. Mais certaines personnes jugent bon de me trahir selon leurs envies... Abigail. La famille Wyatt est une bien belle famille, n'est-ce pas ? J'ai bien vu comme cela t'affectait quand on y touchait... Ce serait tellement dommage qu'il leur arrive tous malheur... Est-ce que les humains sont aussi stupides ? Se mettre en travers du chemin de quelqu'un qui n'est pas de leur espèce, qui est prête à aller beaucoup plus loin qu'eux... Êtes vous prêts à risquer votre vie, et celles des personnes auxquelles vous tenez ? Êtes vous aussi insensés que ça ? Je ne comprendrai jamais cette race... Enfin, peut-être croyez vous que la blessure que cette Abigail m'a infligée m'a rendue plus vulnérable. Je vous prouverais le contraire lors de la prochaine battle royale qui aura lieu à Anarchy. Malgré ce que je pensais, j'ai encore beaucoup de choses à prouver. Je ne suis pas allée assez loin pour que vous ayez tous réellement peur de moi. Je vous apprendrais à me craindre comme la pire des maladies. J'ai déjà insufflé la peur dans un cœur noirci, je peux très bien le faire sur des personnes tout à fait normales. Je gagnerais cette battle royale, cela fera une victoire de plus à mon palmarès déjà très impressionnant, et la façon que j'aurai d'écraser mes adversaires vous prouvera que je suis plus puissante que jamais. Ce n'est ni une gringalette incestueuse ni un bulldozer qui m'arrêtera. Rien, ni personne ne le peut.

C'est sur ses mots que je clos mon discours. Je lâche le micro à terre, et claque des doigts devant les yeux du petit qui semble reprendre ses esprits. Il regarde autour de lui, puis réalise qu'il est seul dans le ring avec moi. Son courage s'est envolé en dix secondes, le temps qu'il lui a fallu pour courir rejoindre ses parents. Je rentre en backstages tandis que ma musique se lance, suivie de mes 50 hommes de main.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Re: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:13



Sweet Diamond. Kayro. Sasha Banks. Summer Rae. Ronda Rousey. Vanessa. Et plus récemment, Asuka. Quelques noms, certains importants, d'autres non, que j'ai tout bonnement détruit. Est-ce que Bull compte réellement l'emporter face à moi ? Quelle hérésie. Elle n'est pas plus imposante que Kayro, pourtant j'ai bien réussi à le détruire. Mentalement, elle ne vaut rien. Son surnom lui va très bien, comme un taureau, elle a tout dans les muscles, mais absolument rien dans le crâne. La voir dans une arène pour une corrida m'emplirait de bonheur. Mais, cela fait longtemps que je n'ai pas remis les pieds dans un ring. Evidemment, la battle royale ne compte pas, je me demande si ce n'était pas le match le plus facile de ma carrière. Et dire qu'Asuka pensait avoir une chance... Il m'a même été rapporté qu'elle n'était pas très heureuse de sa défaite, elle est même allée se plaindre à la direction. Pauvre petite chose innocente... La défaite fait partie de notre quotidien, il faut l'accepter. Sauf quand elle est forcée, et c'est exactement ce qu'il s'est passé pour que je "perde" ma ceinture. J'ai été remplacée comme n'importe qui, comme si j'étais une nouvelle. Mais tout le monde sait que je suis la vraie championne. Il faut que je me prépare pour mes futurs matchs... La semaine prochaine, j'affronte Luareg, une sorte de réincarnation de Thor, si j'ose dire. Oh, la religion... La dernière qui clamait haut et fort être religieuse est Vanessa. Je l'ai affrontée, et depuis, plus personne n'entend parler d'elle. S'attacher à une idée est tellement pathétique. Enfin, cette idée pourrait apporter tellement de choses... Mais non, les gens s'en servent à très mauvais escient. Je compte bien faire prendre conscience aux gens que la religion n'a jamais apporté rien de bon en ce monde. Je me suis déjà préparée à vrai dire, à force de me documenter à ce sujet, j'ai rempli un sac qu'on pourrait comparer à celui du père-noel tant il est imposant. Je l'emmène avec moi, sans prendre aucune poupée cette fois, je me dirige vers l'entrée du ring. Je vais mener une réelle guerre.

“SOUTH OF HEAVEN”


Un micro déjà en main, je vais chercher une boite à outil sous le ring et la glisse dans le ring. Je lance le sac au dessus des cordes puis rentre enfin dans le ring. Je laisse tout ce bazar par terre, ne m'en préoccupant pas... Pour l'instant. J'attend un moment que la foule se calme, puis prend la parole.


CHARLOTTE WESSELS | Aujourd'hui, mon armée n'est pas avec moi. J'ai tenu à venir seule, mais ne vous inquiétez pas, ils ne sont jamais loin, en cas de pépin. Comme vous l'avez vu il y a maintenant deux semaines, j'ai écrasé chaque participant de la battle royale à laquelle je prenais part. Mais surtout, j'ai écrasé Asuka. Elle prétendait pourtant être meilleure que Bull... Ce sera donc un jeu d'enfant de la battre. Je ne pourrais évidemment pas effacer sa partie de l'histoire. C'est indéniable, elle a maintenu la fédération pendant que je n'étais pas la. Mais maintenant, je suis de retour. Il va falloir me rendre ce qui m'est du. Enfin... Elle porte une pale copie de la ceinture sur son épaule, elle me manque ouvertement de respect en faisant ça. Dire que certaines personnes la considèrent comme une vraie championne alors qu'il n'en est rien... Mais passons. Je m'occuperai d'elle quand son temps sera venu, or... Le temps est à Luareg. En effet, les officiels ont tenu à nous mettre l'un contre l'autre pour une obscure raison. J'ai observé plusieurs de ses matchs, et c'est vrai que la force brute dont il fait preuve fait froid dans le dos. C'est indéniable, Luareg est un adversaire redoutable. Mais ce n'est pas cela qui me dérange... Non, j'ai déjà battu beaucoup plus fort. Ce qui me dérange, c'est son... Fanatisme. Vous me connaissez maintenant, vous savez très bien que les liens que j'ai avec la religion ne sont pas très chaleureux. Une seule religieuse a croisé mon chemin dans cette fédération. Je l'ai purement et simplement annihilée. Une certaine Vanessa, une chrétienne. Elle tentait de me convertir en me récitant ses versets préalablement appris par cœur. Je ne suis pas un mouton. Je n'ai pas de leader, je n’obéis qu'à moi. J'avoue avoir extrêmement de mal avec l'idée même de la religion. Alors quoi, un livre est pour vous une preuve irréfutable qu'une entité toute puissante existe ? Vous n'avez pas besoin de plus ? Alors pourquoi avez vous tant de mal à croire en mes pouvoirs, alors que je vous prouve ma supériorité chaque semaine, en usant de mes amies et de ma force ? Croyez vous réellement que cette force vient d'un entrainement quelconque ? Non, évidemment. Vous le savez tous très bien, mais vous refusez de le croire. Alors qu'il vous faut simplement la parole d'un illuminé et un livre de fiction pour vous soumettre à quelque chose qui n'existe pas. Ouvrez vos yeux, la religion n'apporte que malheur depuis sa création. Les templiers et le KKK, qu'étaient ils ? Religieux. Al-Qaïda, Daesh ? Religieux. Le World Trade Center ? Abattu par des religieux. Et s'il vous plait, ne partez pas dans vos théories du complot que vous êtes les seuls à croire. L'Illuminati existe autant que votre matière grise. Je me demande encore cette arme de guerre peut-être autorisée dans des pays aussi développés que les Etats-Unis ou la France. Sérieusement, ces pays interdisent la marijuana qui n'est même pas une drogue, mais autorisent la religion qui a mené directement et indirectement à des centaines de millions de morts ? Tout cela me ramène à mon adversaire de la semaine prochaine. La pseudo-réincarnation de Thor, un des dieux de la mythologie nordique. A mes yeux, cette mythologie est la plus crédible. Non, sérieusement, si vraiment il y a une quelconque puissance en haut, celle-ci serait la plus plausible. Mais ne vous méprenez pas. La seule autorité à laquelle toutes les espèces vivantes au monde doivent soumission, c'est l'actuel Roi de l'Autre Monde. C'est aussi pour cela que je ne comprend en aucun cas les religieux. Je connais la vérité, je ne suis pas de ce monde, et voir ces humains s'entretuer pour des livres me donne envie de vomir. Comme ce Luareg, d'ailleurs. Ce pseudo viking qui se prend pour la réincarnation de Thor. Il passe à tabac les gens qui ne croient pas en la même chose que lui. En plus d'être l'exemple même de la fermeture d'esprit, c'est de la connerie pure et dure. Il se prend comme un tout puissant, mais il n'en est rien. La seule personne pouvant prétendre à ce titre, c'est bien moi. Si il me montre des pouvoirs, comme Mjöllnir qui se jette dans sa main sans aucun artifice, alors la je pourrais le croire. Mais sans ça... Cet homme est un imposteur, clairement. Et je ne puis supporter qu'on vienne dans ma fédération, qu'on sème un certain chaos au nom d'un dieu, et surtout qu'on se prenne pour un tout-puissant sans en apporter la moindre preuve. La supercherie Luareg sera révélée aux yeux de tout le monde, pour son plus grand malheur. Puis, pour une fois que je peux embrasser un homme avant mon finisher... Je ne vais pas m'en priver. Cela sera aussi mon premier pas vers un monde meilleur, sans religion. Vous méritez d'être sauvés. Vous êtes perdus, vous cherchez quelque chose à quoi vous raccrocher. Je peux le comprendre, mais la religion n'est pas la solution. Rejoignez mon armée, vous ne me devrez rien, vous ne devrez plus rien à personne. J'espère vraiment avoir une armée beaucoup plus imposante la semaine prochaine. J'espère que vous ouvrirez les yeux, que vous réalisiez que la solution est de me rejoindre. Réfléchissez à ce que la religion a fait de bien pour vous, et ce qu'elle a fait de mal. Faites la part des deux, et réalisez que vous avez été aveugles pendant tout ce temps. Mais, si par le plus grand des hasards, vous comptez continuer à vouer votre vie à une entité inexistante... Vous serez contre moi, et ce n'est pas une bonne idée du tout.

Je lâche le micro et ramasse le sac qui était à terre pendant tout ce temps. Je vide son contenu à terre et le public peut découvrir quelques croix en bois, des livres de toutes religions, dont évidemment l'Edda. Je ne pouvais pas faire passer un message à Luareg sans ce livre, qui regroupe la plupart des mythes de la mythologie nordique. Des colliers, des encens, des vêtements tombent de ce sac qui était bien rempli. Une fois le sac vide, je le laisse tomber à côté et ramasse la boite à outils. J'en sors une bouteille remplie d'essence et une boite d'allumettes. C'est avec un grand sourire que j'asperge d'essence tout le ring qui est rempli de divers objets religieux. Je vois quelques hommes du public tenter d'intervenir, mais ils se font immédiatement stopper par les membres de mon armée qui sont camouflés dans le public. Le visage satisfait, je me place au milieu de la pile de déchets et fait craquer une allumette sur le tas qui prend instantanément feu, moi y compris. Les flammes prennent une ampleur impressionnante de 5 mètres de haut avant que les pompiers n'éteignent tout et que la salle se fasse évacuer. Une fois les flammes éteintes, il ne reste plus rien. Seulement un tas de cendres, ce qui devrait être la religion depuis le début. Je vois les personnes qui sont restées dans l'arène me chercher, mais à quoi bon... Ils savent très bien que je ne suis plus la. Contrairement au viking, je prouve mes pouvoirs.


Dernière édition par Charlotte Wessels / Kay le Lun 29 Aoû - 5:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Re: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:14



Je possède une armée. Je me rapproche de ce qu'ils appellent "une divinité". Serais-je en train de devenir ce qu'ils veulent ? Que se passerait-il si ils venaient à vouer une religion en mon nom ? Je les exterminerai tous un par un. Je ne suis pas un Dieu. Je suis une meneuse, rien de plus. Quelqu'un qui guide les personnes vers la lumière. La réelle, cette fois. En parlant de lumière... Qu'est ce que qui m'aveugle depuis tout ce temps ? Cela fait un moment que je suis dans un état végétatif, ne comprenant pas grand chose au monde qui m'entoure. Quand je reprend enfin mes esprits, je me rend compte que je suis menottée dans une très grande salle sombre. Je suis seule, mes serviteurs ne sont pas la, Abigail n'est pas la... Personne n'est la, à part moi. Me serais-je faite enlever ? Si c'est un coup de Bull ou de n'importe quel détraqué... Je ne peux bouger alors que seules mes mains sont liées, mais comment ? Aucune corde, aucun lien ne m'empêche de bouger, pourtant... Je sais. Je ne suis pas dans leur monde. Je suis dans le mien. Et ça ne tarde pas à se confirmer quand je vois énormément de personnes entrer dans cette salle. Les lumières s'allument tout d'un coup pour me laisser découvrir chaque visage. Des visages connus, d'autres non. Mon père est la, arborant son maquillage... Mais il ne fait pas partie du public. Il se met devant moi, sur une espèce de scène élevée... J'ai compris. Je ne suis pas simplement invitée ici, je suis dans un tribunal. Et mon père semble être celui à qui on a confié la tâche de me juger. A moins qu'il ait repris le pouvoir ? Je ne tarderai pas à le découvrir vu qu'il fait taire les centaines de personnes en un coup de marteau et prend la parole.


PAPA EMERITUS III | Veuillez tous prendre place et faire silence. Je me nomme Roi Emeritus IIIe du nom, représentant l'Autre Monde dans ce procès qui jugera Charlotte Wessels ici présente pour les faits suivants : Déshonneur à la famille royale, Acte de faiblesse, et Désertion. Nous écouterons tout d'abord la Goule, puis l'accusée pourra s'exprimer.

... Quoi ? Je regarde mon propre père dans les yeux avec un air d'incompréhension totale. Il a repris le pouvoir ? Il m'accuse ? D'avoir déshonoré la famille ? D'avoir été faible, et en plus d'avoir déserté ? Je ne comprend rien... Je regarde autour de moi, certaines personnes me regardent, l'air de dire "ça va aller". Non ! Ça n'ira pas ! Mon propre père m'accuse de choses dont je n'ai aucune idée. Comment ça pourrait aller ? Je ne peux même pas dire un mot, cette satanée Goule que j'ai déjà beaucoup trop croisé dans ma vie prend la parole.

GOULE | Merci, Votre Majesté. Je ne saurai par où commencer tant les faits listés ici sont importants. Mais commençons par le début, si vous le voulez bien. Le 31 mars 2015, c'est le jour ou l'accusée a décidé de quitter son monde. Le monde qui lui a tant donné, le monde ou elle a connu la vie. Elle décida donc de s'inscrire dans une de ces fédérations de catch que certains dans cette salle aiment regarder. Une activité qui peut sembler normale en soit, mais qui l'est beaucoup moins quand elle est pratiquée par un membre de la prestigieuse famille royale. Ce qui constitue donc notre première accusation, le déshonneur envers la famille royale. Continuons si vous le voulez bien avec la deuxième accusation. Vous pourriez facilement croire qu'une manipulatrice des poupées s'en sortirait facilement contre des humains. Et pourtant... Mademoiselle Wessels ici présente compte quatre défaites dans son palmarès. Des défaites contre des humains parfaitement normaux. La famille Wessels est synonyme de défaite sur la planète Terre. Ce qui constitue donc notre deuxième accusation, l'acte de faiblesse. Passons maintenant à notre troisième et dernière accusation, la désertion. Vous n'êtes pas sans savoir que la guerre a éclaté dès mai 2015. Nous avons envoyé une personne du nom d'Alyssa White Gluz la prévenir, mais Charlotte n'a daigné venir défendre sa propre famille. Et vous n'êtes évidemment pas sans savoir que tous les membres de la famille royale doivent partir au front en cas de guerre. Même son dernier petit-frère, Otto, âgé de 9 ans est allé au combat. Paix à son âme, d'ailleurs. Charlotte n'ayant pas fait acte de présence, cela clos donc nos accusations en prouvant notre dernier point. Nous laisserons maintenant à l'accusée quelques minutes pour préparer sa défense seule, les avocats étant interdits pour des faits aussi graves. Je rappelle que Charlotte risque la torture éternelle pour ces actes.

J'avais presque oublié la "politique" de ce monde. Marche ou crève, comme disent les humains. Je sens une poupée dans ma veste. Sérieusement, ils n'ont même pas pris le temps de me fouiller ? Quels incompétents. Je ne sais absolument pas laquelle c'est, par contre. L'utiliser pourrait s'avérer très dangereux. Je ne voudrais pas blesser mon père... Voire pire. Après quelques minutes dans mes pensées, on m'enlève mes liens invisibles et mes menottes. On me donne un micro en me spécifiant bien que je serais exécutée au premier faux mouvement. J'ai connu beaucoup plus chaleureux comme accueil. J'ai eu le temps de préparer ma défense, je sais exactement quoi dire. Je prends donc un ton plutôt confiant, n'hésitant même pas à tutoyer mon père.


CHARLOTTE WESSELS | Résumons la situation... Pour ceux qui n'auraient pas suivi, je suis Charlotte Wessels. Fille de cet homme que vous appelez votre Roi. Ou de celui qui s'apprête à me condamner sans le moindre remord, à vous de voir. J'ai bien entendu les faits qui me sont reprochés. Mais je peux vous assurer que je suis innocente. Pour ça, il va falloir m'écouter attentivement et ne pas perdre une miette de ce que je vais dire. Commençons donc par votre première accusation. Le déshonneur à la famille royale, c'est bien cela ? Tout ça parce que j'ai rejoint une fédération de catch ? Pourtant, personne ne m'avait fait part d'un quelconque déshonneur quand je me battais à l'arène de Springblade, ôtant la vie de pauvres hommes désirant juste nourrir leur famille. Maintenant que je me bat sans ôter une seule vie, je déshonore la famille ? Je ne fais pas partie de la famille Westerholt, le sang ne fait pas partie de mes traditions. Votre première accusation ne tient absolument pas la route, et vous ne pouvez le nier. Passons donc à la seconde ? L'acte de faiblesse. Assez amusant, de la part de quelqu'un qui se cache derrière ses troupes au combat. Et oui papa, qu'est ce que ça fait de se faire exposer au grand jour ? Il n'est pas celui que vous croyez. Réfléchissez-y, les seules fois ou vous l'avez vu au front, c'était dans des vidéos de propagande. L'avez vous déjà vu une seule fois combattre l'ennemi alors que vous y étiez ? Mais passons, je dois me défendre, pas attaquer. Alors oui, j'ai été battue quelques fois. Je défie n'importe quelle personne d'entrer dans ce ring, et de gagner toutes ses batailles. Les humains nous sont inférieurs, c'est un fait. Mais ils peuvent tout à fait nous battre si ils s’entraînent assez. C'est ce qui nous différencie d'eux, d'ailleurs. Vous n'avez pas connu les humains, comment pouvez vous seulement vous permettre de me juger, alors que j'habite sur Terre depuis bientôt une année entière ? Cette accusation ne tient pas la route non plus, passons à la suivante, la plus importante. J'aurai déserté alors qu'on m'avait prévenu que c'était la guerre ? Absolument pas. Alyssa est venue me voir, en effet. Elle m'a en effet vaguement parlé d'une guerre. Mais elle n'a jamais mentionné qu'il y en avait actuellement une. Elle m'a dit qu'il y en aurait surement bientôt une. En aucun cas je n'ai été prévenue d'une quelconque guerre, vous pourrez vérifier, je sais très bien que vous stockez tout ce qu'il se passe dans le monde quelque part. Quel ne fut pas mon étonnement quand je découvris que mon père était à nouveau roi, d'ailleurs ! Félicitations, papa. Mais sers toi de ton rang pour nettoyer cette merde qu'est devenue l'Autre Monde. Te rends-tu seulement compte des accusations que tu me portes ? A moi, ta propre fille ? La dernière de tes enfants ?

Je m'arrête la, attendant une réponse de la part de mon père. J'en profite pour reprendre ma respiration, j'avoue m'être un peu emportée dans mon discours... Mais on ne rigole plus. Il n'est plus question d'une simple ceinture, il est question de ma vie. Mon père se lève et me regarde droit dans les yeux. Un oeil noir, l'autre blanc, il a tout pour terroriser le peuple de l'Autre Monde. Mais cela ne prend pas avec moi. Je rigolais déjà quand il faisait ça quand j'avais 140 ans, alors maintenant... Il n'a pas besoin de micro, sa voix porte bien assez.


PAPA EMERITUS III | Tu me poses tant de problèmes Charlotte... En temps normal, j'aurai déjà exécuté sans sommation une personne aussi insolente. Mais tu mérites un procès. Etant la seule figure d'autorité ici, je me réserve le droit de te convoquer à n'importe quel moment en cas de défaite jugée trop humiliante pour la famille. Tu affrontes un nouvel adversaire la semaine prochaine, je compte sur toi pour l'écraser. Mais en es-tu seulement capable ? Tu comptes quatre défaites... Si tu étais encore dans l'arène, tu serais déjà morte. Comment être sur que tu écrasera ta future adversaire ?

J'affiche un grand sourire quand il finit de parler. Je vois qu'il a confiance en moi, je le sens. C'est mon père, je le connais mieux que personne. Il veut juste convaincre l'assemblée qu'il fait le bon choix. J'imagine donc que c'est le moment ou je dois user de tous les arguments possibles et imaginables ? Ça y ressemble bien. Je met une main dans la poche de ma veste quand la Goule manque de me sauter dessus, avant que mon père ne le mette en garde. C'est dingue comme tout le monde est sur les nerfs ici, chill. Je sors donc la poupée qui était dans ma veste. Amnésie... Elle pourrait me servir, c'est parfait. Je la pose sur l'espèce de table qui se tient devant moi et reprend la parole. Il est temps de les convaincre.

CHARLOTTE WESSELS | Comme la chose masquée l'a indiquée tout à l'heure, je suis une manipulatrice de poupées. Si j'arrive à en utiliser une dans le combat, cela veut dire que le match est terminé et que je remporte la victoire. D'autant plus que ce n'est pas comme si j'affrontais quelqu'un de très doué. Comme tu le sais peut-être, j'affronte Paige. Elle a eu son premier match la semaine dernière, contre Asuka, femme que j'ai moi même battu lors d'une battle royale. Cette Paige a abandonné le combat, une prise étant apparemment trop difficile à supporter pour elle. Comment ne pourrais-je pas la dominer, alors qu'elle se fait elle-même battre à plates couture par quelqu'un que j'ai déjà battu ? Cela n'aurait aucun sens. De plus, elle est nouvelle dans cette fédération. Elle n'a aucune idée du fonctionnement de la maison. Elle ne sait pas que je mène la barque. Du moins, pas encore. J'ai débuté dans cette fédération avec une série de victoires assez impressionnante, elle débute avec une défaite, que dire de plus ? J'ai l'expérience, j'ai le physique, j'ai le pouvoir... Comment ne serait-ce qu'une seule personne pourrait croire en sa victoire ? Ce n'est qu'une mortelle comme les autres, et encore. Certaines me donnent du fil à retordre, alors qu'elle... Elle ne sera qu'une victoire de plus. Personne ne se souviendra d'elle quand elle quittera la fédération, dans quelques semaines. Elles le font toutes après m'avoir affrontée. Du sang royal coule dans mes veines, ce qui participe d'autant plus à ma supériorité. Crois moi, Père, j'écraserai cette gamine, je vous prouverai que je ne déshonore en aucun cas la famille Wessels. Bien au contraire, mon objectif est depuis le début de faire connaitre notre nom, d'étendre notre suprématie. J'ai désormais une armée et une amie derrière moi, et elle, qu'a t-elle ? Personne ne la soutient, pas même le public. Elle se fait, et se fera écraser sous les huées du public, mais surtout sous mes coups. Comptez sur moi, je l'écraserai. Comme j'écraserai Bull, et chaque personne se mettant sur mon chemin. J'ai déjà laissé une trace indélébile de mon passage sur Terre, laissez moi du temps pour en prendre le contrôle. Voilà ce qui me différencie des humains. Les personnes faisant partie de la WWL se battent pour une ceinture, pour l'honneur, ou tout simplement pour une quelconque fierté. Mon objectif est plus grand que chacun d'eux. Et je ne parle pas de Paige, qui n'a même pas l'air d'avoir un objectif précis. Se serait-elle perdue en chemin ? Je vais me faire une joie de la reconduire d'où elle vient.

Je pose le micro tandis que la foule me regarde, ne sachant trop quoi penser. Un sourire narquois, je fixe mon père, m'attendant à une réaction. Il me fixe pendant quelques secondes, puis frappe d'un grand coup de marteau sur sa table, ce qui est synonyme de fin pour la séance. J'en conclus donc que je n'aurai pas à me faire torturer ? Quel soulagement. Mais je dois encore faire mes preuves. Une nouvelle fois. Et je compte bien sur ma victoire contre Paige pour ça.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fury.
Messages : 1211
Em'Pounds : 132
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

— Suivi de votre personnage
Ton palmarès, tes relations... ton choix:
MessageSujet: Re: Les spiches.   Lun 29 Aoû - 3:14



Bull. Nous nous retrouvons enfin... Après ce temps d'attente interminable. Nous allons enfin nous affronter, et une seule championne le restera à la fin... Cette idée me plait particulièrement. Cette ceinture qu'elle porte n'est qu'illusion, mais tout le monde sait déjà qui est la véritable championne. Aujourd'hui pas d'apparition sur le ring, pas de discours... Mais un voyage vers l'inconnu. Enfin, voyage... Pour quelqu'un qui a visité d'autres planètes, c'est vrai que l'endroit ou je me rends ne semble pas si extravagant. En effet, j'ai été invitée dans une sorte de salon pour geeks et autres reclus de la société. Pour une fois pas de veste blanche à lacets, pas de tenue noire à majorité transparente, non. Mon objectif n'est pas d'impressionner, cela a déjà été fait maintes et maintes fois. Une simple veste en cuir et un pantalon troué feront l'affaire. J'attache mes cheveux récemment teintés une nouvelle fois de rouge, puis part en direction de... L'endroit ? Une fois arrivée, pas le temps d'en apprendre plus sur le salon, on me donne déjà un micro, on dirait que je suis arrivée pile à l'heure... Je m'assois donc sur le rebord de la scène et contemple la foule qui se tient devant moi. Environ 200 personnes me fixant, c'est pas que ça me met inconfortable, mais après tout, des millions de personnes m'ont vu faire bien pire...




Arborant un visage souriant mais surtout détendu, je regarde le membre du staff qui donne un micro à un homme au premier rang. L'occasion pour lui de s'adresser directement à moi ? Je suis venue pour un simple questions/réponses ? Je dois avouer être un minimum désappointée (oui, ce mot existe). Quoi qu'il en soit, cet homme décide de me tirer de mes pensées en posant sa question.


HOMME BARBU | Salut Charlotte ! Alors tout d'abord merci de t'être présentée sans avoir tué qui que ce soit. Ensuite, j'ai une question à te poser. Cela fait bientôt un an que tu as signé pour la WWL, tu as vécu énormément de choses entre temps, changerais-tu une seule chose dans ta carrière ?

Je souris à l'homme, ce qui provoque une étrange réaction de la part du public... Auraient-ils eu peur ? Hey, j'ai fait exprès de venir le plus naturellement possible, c'est pas pour qu'on croie que j'égorgerai le premier venu ! J'ai une cible, les autres personnes ne me sont d'aucune utilité.

CHARLOTTE WESSELS | Bonjour à toi, homme qui ne s'est pas présenté. Pour répondre à ta question, il est vrai que je fête bientôt ma première année ici, et je compte bien m'arranger pour qu'une cérémonie soit faite en mon honneur. Après tout,  peu de personnes peuvent se vanter d'être devenues des légendes en un an n'est-ce pas ? Pour ce qui est du fait de changer des choses... Je sais très bien que vous vous attendez tous à ce que je dise que je ne changerai rien, que je ne regrette absolument rien, mais si. Je changerai la façon que j'ai eu de me comporter avec Abigail, le jour de ma blessure. J'ai douté de notre alliance, et c'est ce qui a déclenché sa dissolution. Si je lui avais fait confiance, je serais toujours double championne à l'heure actuelle. Mais le passé est le passé, et l'altérer est une très mauvaise idée. Je n'ai plus qu'une ceinture sur les deux, c'est comme ça. Mais je peux être fière d'avoir gardé la plus importante. Je ne changerai rien d'autre, parce que même si j'ai connu des défaites et des égalités, elles m'ont permit de me rendre compte que même la plus puissante des amazones peut se faire battre si elle se prend trop à la légère. On apprend de ses erreurs, et je ne la ferais plus.

Je baisse le micro, signifiant donc que ma prise de parole est terminée. Le micro du public passe donc quelques rangées avant de se retrouver dans les mains d'un deuxième homme, un peu plus âgé cette fois. Il affiche comme un certain narquois, indiquant que ce qu'il s'apprête à dire ne risque pas de me plaire.

VIEIL HOMME | Je sais très bien que ma question fera frissonner quelques personnes ici présentes, mais c'est celle que tout le monde veut poser. Cependant, personne n'ose. Je vois très bien que tu n'as pas l'intention de blesser qui que ce soit ici, alors je me permet de la poser... Il marque une petite pause et avale sa salive avant de finalement poser sa question. As-tu peur de Bull Nakano ?

J'éclate de rire alors que certaines personnes du public frissonnent de peur, d'autres rigolent, et les derniers n'osent même pas bouger. Je n'ai pourtant emmené aucune poupée, la seule manière que j'aurai d'attaquer serait physiquement... Et je doute que la sécurité me laisse faire. Après quelques minutes de fou rire, je reprend peu à peu mon sérieux, essuie les quelques larmes qui résultent de ma réaction, puis prend la parole.


CHARLOTTE WESSELS | Evidemment, je m'attendais à cette question. Je pensais juste qu'elle viendrait plus tard. Puis la façon de la poser était magique... Si vous aviez vu sa tête ! Ne t'en fais pas, je ne compte pas m'en prendre à ta famille ou à qui que ce soit. Je réserve ça pour mes cibles. Je vais te répondre, mais d'abord, j'aimerais poser une question au public. Ai-je déjà eu peur d'une seule personne au sein de ce ring ? La foule scande en cœur "DEREK", mais je fais semblant de ne rien entendre. Bien ce que je pensais. Personne n'a pu me faire peur dans ce ring, alors croyez vous vraiment qu'une nouvelle arrivante (en tout cas à mes yeux) puisse ne serait-ce que me donner un seul frisson ? Comparé à Bull, je suis un vétéran de la WWL. J'ai disputé deux fois plus de matchs qu'elle, je possède une expérience qu'elle n'a pas. Et si vous comptez me dire qu'elle a une série d'invincibilité... C'est que vous ne vous rappelez évidemment pas de Ronda Rousey. Quelqu'un sait ce qu'elle est devenue depuis notre match, d'ailleurs ? Plus aucune apparition. Je l'ai détruite, et ce malgré la réputation qu'elle s'était faite. Personne ne pensait que j'en serais capable. Personne ne croyait que j'allais mettre fin à son invincibilité. Et pourtant, c'est ce que j'ai fait. Ce soir la, j'ai non seulement écrasé un mythe, mais j'ai aussi écrit l'histoire en possédant les deux ceintures féminines en même temps. Chose que personne n'a réussi à faire depuis, d'ailleurs ! Saviez vous qu'aucune amazone à part moi a été au moins une fois Women's Champion et une fois Queen Champion dans leur carrière ? Je suis celle qui brise les streaks, les records, les rêves, et les dos. La semaine dernière, j'ai promis à l'Autre Monde que je détruirais Paige. Et c'est exactement ce que j'ai fait. Je l'ai soumise, elle n'a eu d'autres choix que d'abandonner. Aujourd'hui, je promets à la Terre que je détruirais Bull, comme j'ai détruit tant d'amazones auparavant. Elle n'est évidemment pas une adversaire à prendre à la légère, comme Sweet Diamond, Sasha Banks ou même Asuka, pour ne citer qu'elles. Pourtant je les ai battues une par une pour arriver au sommet de la chaîne alimentaire. Et j'y suis toujours, vu que le titre n'a pas changé de main depuis. Depuis le 9 août, le titre est autour de mes hanches. Je règne en maître sur cette fédération, qui peut en dire autant ? Le titre féminin a 4 records enregistrés, j'en possède 3. Le plus long règne, le plus de règnes, et le plus de conservations. Le seul que je n'ai pas (et j'en suis plutôt heureuse) est le règne le plus court, détenu par cette pauvre Sweet. Avez vous entendu seulement une fois le nom de Bull dans ces records ? Moi non plus. Je suis la reine, vous êtes tous mes valets et Bull est mon bouffon. Elle se pavane avec un faux titre qu'elle appelle son "bébé", cela me faisait bien rire fût un temps... Mais plus maintenant. Plus maintenant que des gens commencent à la reconnaître en tant que championne. Ce jouet est mien, et personne ne peut se l'approprier aussi facilement. Vous voyez, cette histoire a commencé à devenir vraiment personnelle à partir du moment ou elle a prétendu posséder mon jouet. Personne ne joue avec mes poupées, certaines personnes s'y sont essayées et ont regretté. Mais toucher à mon jouet, c'est la pire chose qu'on puisse me faire... Alors j'ai décidé de jouer au même jeu. J'ai d'abord battu sa sœur, Asuka, assez facilement. Ensuite, j'ai tenté de m'en prendre à son allié, mais elle m'a prouvé qu'elle n'avait aucun lien avec lui... Alors j'ai trouvé la solution ultime. Qu'est ce qu'une ermite comme elle peut-elle aimer plus que son "bébé" ? Sa propre mère, autrement dit mère Nature. J'ai donc tout simplement mit le feu à une forêt... Et ce n'est pas une réaction que j'ai eu, mais un véritable festival de jouissance. Aurais-je été trop loin ? Mais que veut bien dire cette expression lorsque l'on a perdu toutes sortes de limites ? Je m'amuse à jouer avec son cerveau, comme je l'ai fait avec cette fameuse Sweet... Je tourne la tête vers une des caméras s'étant déplacée spécialement pour l'événement. Nakano verra mon apparition, j'en suis certaine. Je décide donc de m'adresser directement à elle. Fais bien attention Bull, Sweet a quand même fini par ne plus savoir comment elle s'appelle quand j'en eût fini avec elle. Il serait dommage que je te manipule au point que tu ne perdes définitivement la tête, tu ne trouves pas ? Tu joues à un jeu très dangereux, dans lequel tous mes opposants se sont brûlé les ailes. C'est vrai, regarde, contre qui je me suis réellement acharnée ? Kayro, porté disparu depuis un moment, après que je lui ai complètement fait changer de comportement ? Cette pauvre Sweet, dont on n'entend plus parler depuis son développement de schizophrénie ? Ronda Rousey, dont on n'a plus de nouvelles depuis notre match ? Reconnais le, je te suis supérieure. Je ne fais pas que battre ceux qui se mettent en travers de mon chemin, je les détruis, je les fais disparaître. Je fais en sorte qu'il ne reste plus une seule trace d'une quelconque sanité mentale. Quand j'en ai fini avec eux, il ne reste plus rien. Personne ne se souvient d'eux. Est-ce vraiment ce que tu veux laisser dans cette fédération ? Le néant absolu ? Si tel est le cas, je t'invite donc dans mon ring, pour Redemption. Ce jouet est mien, et je ne laisserai personne se l'approprier. Regarde, il est la, dans mes mains ! Alors comment pourrait il être en ta possession au même moment ? Cela n'a aucun sens. Rends toi à l'évidence et reconnais que je suis la seule et unique championne. Il ne peut pas y avoir deux détentrices du même titre.

J'abaisse le micro, toujours les deux yeux ancrés dans la caméra. J'en profite pour reprendre ma respiration. Je me suis peut-être un peu emportée, mais j'attends ce match depuis tellement longtemps... Je ne peux plus me retenir. Et ce sera sûrement la même chose pour elle. Je détache mes cheveux et enlève ma veste le temps que le micro du public trouve preneur. Il commence réellement à faire chaud dans cette salle, ou alors c'est tout simplement que je m'emporte un peu trop. C'est une petite fille cette fois qui s'empare du micro et qui s'adresse directement à moi.

PETITE FILLE | Hé bah moi je suis avec toi Charlotte ! Même si les gens disent que tu n'en vaux pas la peine, pour moi tu es la vraie championne. C'est trop injuste qu'ils t'aient enlevé la ceinture à cause d'une blessure ! Mais si jamais tu perds à Redemption contre Bull, qu'est ce que tu comptes faire ensuite ?

J'affiche un grand sourire à la seconde ou j'entend sa voix. La terrifiante Charlotte aurait-elle un cœur, finalement ? On dirait bien. Mais comment lui résister ? En plus elle est fan de moi ! J'ai envie de la prendre dans mes bras et de... Enfin, j'ai une image de méchante à garder, hors de question de penser à ne serait-ce qu'un seul câlin si je veux rester crédible. Une fois sa question posée, je lui répond d'un ton beaucoup plus calme qu'auparavant.


dsl pour les sous-titres, c'est vraiment chaud de trouver des gifs d'elle aux cheveux rouges

CHARLOTTE WESSELS | Alors, pour commencer... J'admire ton courage, prendre la parole comme ça devant des centaines de personnes peut s'avérer très difficile, surtout à ton âge. Mais je me dois de te corriger sur un détail. Personne ne m'a enlevé la ceinture. Comme tu peux le voir, elle est la, elle m'appartient toujours. Mon jouet ne m'a jamais quitté. Ensuite, pour répondre à ta question, si jamais je venais à perdre ce match contre Bull... Je retenterai ma chance. Tu vois, j'ai déjà réussi à obtenir un match de championnat avec mon armée autour du ring, mes relations me servent énormément dans des cas comme celui la. Je pourrais tout à fait demander un autre match quand cela me conviendra si jamais je n'ai pas été assez performante ce jour la. Mais ne t'inquiètes pas, je n'aurai pas besoin de retourner voir mes amis de l'autorité pour obtenir un autre match, vu que je gagnerai celui-ci. Comment pourrais-je perdre ? Je suis contre quelqu'un qui n'a pas le quart de ma carrière, qui prône sa série d'invincibilité comme seul argument. Je suis une lutteuse expérimentée, je fêterais mes un an dans la fédération d'ici peu, et je peux te promettre que je les fêterais avec la ceinture toujours autour de mes hanches. Elle perdra et sera bien obligée de reconnaître ma supériorité. Même si elle fait le triple de mon poids, elle n'en reste pas moins humaine. Et une humaine, ça se manipule si facilement... Surtout avec mon armée autour du ring. J'ai bien évidemment choisi les plus résistants d'entre eux, je ne voudrais pas perdre de membres. Si je sors du ring, je serais soutenue et aidée. Si elle sort du ring, elle sera tout bonnement massacrée. Tout joue en ma faveur, je ne peux absolument pas perdre. Après ce match, plus personne ne pourra prétendre détenir mon jouet... Je serais la seule et unique championne.

J'abaisse une nouvelle fois mon micro, puis un membre du staff me fait signe que l'interview est fini. Je me lève donc et sort, plus déterminée que jamais à entrer dans ce ring avec Bull. Je gagnerais, je n'ai pas le moindre doute. Je lui ferais le plus de dégâts possibles, que ce soit mentalement ou physiquement. Les gens me reconnaîtront enfin comme la seule championne. Je ne peux laisser passer cette chance, c'est presque l'histoire de ma carrière qui est en jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les spiches.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les spiches.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire State Wrestling. :: Your Entertainment. :: Art Exhibition. :: Expositions de Speechs.-
Sauter vers: